École de voile Louis Charbonneau

Lisez ... La Voile, la revue électronique de l'apprentissage de la voile,
Conseils, achat de voilier, manœuvres, voyages au long cours, chronique, stratégies d'apprentissage, articles de fond…

Naufrage à Gustavia ©

maintenant en livre numérique

Maintenant disponible en livre numérique


Félicitations pour Naufrage à Gustavia.
Je viens de terminer les dernières pages et j'ai bien hâte de connaître la suite.
J'ai breaucoup apprécié le style direct, rapide, imagé et l'ambiance que je pouvais
facilement imaginer et partager au fil du récit. Que d'aventures!
À la prochaine,

Diane

Micheline Poirierr 6 avril, à 14:07

J'ai lu Naufrage à Gustavia. Bravo. C'est comme si on y était. Quelle aventure !
2 de mes frères ont réalisé leur rêve : se rendre aux Bahamas sur un voilier de 36 pieds. Ton livre m'a permis de prendre conscience de tous les dangers qu'ils ont frôlés sans parler des pirates...
Et toi, à quand le prochain récit ?
Sincères félicitations.
Salutations à toi et à tout ton équipage !

Maintenant sur le marché 20$ : formule par la poste

 

Non seulement nous avions parlé du cousin du lièvre (le lap...), nous en avions même mangé la veille

Nous étions partis tourner un film, mais ...

 

Le feu : le pire ennemi du navigateur

Le livre sera en vente à la CONAM, mercredi le 7 décembre 2011

Naufrage à Gustavia ©
Le naufrage d'un voilier

Vous fréquentez une bibliothèque ? Demandez à votre bibliothécaire
préférée de faire venir : Naufrage à Gustavia
© Louis Charbonneau – 2011
Naufrage à Gustavia
ISBN 978-1-926945-07-1
... Édition Baico Inc.
294 rue Albert, suite 103
Ottawa (Ontario) K1P 6E6
Tél. : (613) 829-5141
Courriel : baico@bellnet.ca
Site Site Web : www.baico.ca

Un best seller
Sur le marché en édition papier en janvier 2011
Près de 10,000
personnes ont déjà lu l’édition Internet
Beaucoup plus intéressant à lire assis confortablement dans un fauteuil

Enfin édition papier !

Endos

150 pages 20 $ + frais de poste

Formule par la poste

Formule pour bibliothèques

Éditions Baico, Ottawa.
Édition revue et corrigée

Parti, le bateau !

Louis Charbonneau

Notre aventure

Quelle complice !

Nicole Barry

«Naufrage à Gustavia» Aux éditions Baïco.
«Une histoire vécue»
Auteur : Louis Charbonneau
Il y a quelques années, Nicole, ma compagne de vie et moi avons vécu une histoire de voile qui restera gravée longtemps dans notre mémoire.
Cette aventure a failli nous coûter la vie.
St-Barth était la fin de notre voyage en Atlantique et mettait un terme à la réalisation de notre film sur la vie en mer à bord d’un voilier. Là, débutait notre vie de naufragé.

Le livre est écrit à la première personne et les événements sont relatés  au présent. Ils nous placent dans l’action au fur et à mesure qu’elle se déroule. Les émotions sont au premier rang du récit et montrent une belle collaboration des gens de mer et de l’île où nous avons fait naufrage. Un bon moment de lecture.

Préface

Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à se lancer en conquérants indomptables sur ces mers théâtrales où drames et comédies, larmes et bonheur s’échangent inlassablement les premiers rôles? Qu’est-ce qui les pousse à croire que ces mers chaudes et souriantes ne cachent pas une instabilité féroce capable de chambouler tous leurs plans? Tous leurs rêves? Qu’est-ce qui les chloroforme au point de s’imaginer que leur folles machines structurées autour de fragiles tissus sauront résister aux attaques combinées et vicieuses d’Éole, un dieu cruel, et d’une mécanique issue du cerveau humain, donc faillible?
Qu’il se lève celui qui prétend connaître la réponse à ces interrogations.
En réalité, nous ne saurons jamais et, ma foi, il est bien qu’il en soit ainsi, car cela permet au rêve de se poursuivre.
Sous la plume de Louis Charbonneau, longtemps professeur par vocation, devenu capitaine par choix, par plaisir, par bonheur, Naufrage à Gustavia nous présente deux de ces merveilleux aventuriers, Louis et sa compagne de vie, Nicole Barry, pour qui la mer est d’abord une amie qu’ils chérissent et à qui ils sont prêts à tout pardonner, toujours.
Ce livre raconte un fait divers, mais qui constitue pour le marin « le pire cauchemar » : un incendie à bord. Incontrôlable, impitoyable, trop souvent assassin, toujours tueur de rêve.
« Cette histoire a failli nous coûter la vie, écrira l’auteur. Elle a peut-être remis en question le goût de repartir en haute mer. » Saleté de feu!
Heureusement, le temps passe et il respecte ce qu’on fait avec lui. À condition, bien sûr, de ne pas être trop pressé. Comme à la voile.
En dépit de leur mésaventure, Louis et Nicole naviguent toujours!
Entre amis marins,
Jacques Hébert

« 11 décembre 2001, 15 heures, nous avons
fait naufrage dans … Ensueño que
nous conduisions aux Antilles pour un ami, a
complètement brûlé … Retrouvés à la flotte… dans ...
Mouillés depuis 2 ou 3 heures,…
Petit repos, un peu de travail sur mes images du film
que nous étions partis tourner ....
Le bateau n’a pas coulé… Une perte totale… Mais il flotte à peine
ni passeport, ni… Imaginez si le feu avait pris en pleine mer,
surtout avec l’équipage que nous avions, lors de la traversée ... Notre survie
aurait été peu probable …Tout perdu, y compris
mon équipement de caméra et les images de mon film … Les équipes de … »
(Extraits du courriel de ...)

Le pire ennemi du navigateur :le feu

Lisez notre aventure

... Le couteau est dans le tiroir à côté de la table à carte, pas question d'aller le chercher, c'est l'enfer à l'intérieur ! Des annexes …
- On saute ! …

 

- Recule ! j'embarquerai en avant.
Il fonce, il va me passer sur le corps ...

…L'idée d'embarquer le groupe électrogène semble farfelue, l'annexe est en mouvement constant, je suis en équilibre, … Nicole a peine à le soulever, … une trentaine de kilos, … un effort, ... Son déséquilibre est évident ! Une entrée d'eau, …
- Oublie ça ! C'est trop dangereux … tu t'assois, … Nous reviendrons quand il y aura moins de vague …
- … et tant pis pour la carcasse …

... J'ai à peine le temps de terminer ma phrase, je contourne déjà ..., mais je me méfie, les marches à descendre, … il faut me rendre à l'étage …
Ça y est, je viens de me rendre compte de la gravité de l'événement, la vie tient à peu de choses, … Je laisse sortir les larmes, la rage. « Que diable allions-nous faire dans cette galère? ». Je maudis cette décision de faire cette traversée … Nous sommes en vie,
...

Nos aventures ne finisssent pas toujours comme ça ! voir

Quand il y a un naufrage, les charognards sont là

 

 

 

Quand il y a naufrage, attention aux charognards

Tout ce qui grenouilleTout ce qui grenouille

Autres écritures du cap : tentative de poésie

Cancre

Un cancre écrit un livre, mes profs doivent se retourner dans leur tombe

Voir clip

Le plaisir de lire : voir le clip


Procurez-vous notre aventure de naufragés
Sortie 2011. "Naufrage à Gustavia" aux Éditions Baico Ottawa

Lieu du naufrage d'Ensueño carte

En 2008/09, Plus de plus de 8500 personnes ont lu les cinq parties du premier tome de "Naufrage à Gustavia"

Naufrage à Gustavia tome 2

 © École de voile Louis Charbonneau | -- |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |