École de voile Louis Charbonneau

Mouiller l'ancre, tout ce qu'il faut savoir !

Site de plus de 300 pages surtout axées sur les techniques de voile. Amusez-vous !

Mouillage permanent (mooring) à la fin du document

Un bon mouillage

Une navigation active

Se servir de la carte pour cibler le lieu du mouillage

Cliquez sur l'écran En visionnant ce film, vous pourrez comprendre comment mouiller l'ancre. Pour voir des extraits de notre DVD technique de voile ce qu'il vous faut voir avant d'entreprendre votre nouvelle saison. Pour l'achat

Un bon mouillage y va de la sécurité de l'équipage et du bateau. On a beau prendre toutes les précautions ... Les surprises sont toujours possibles. Il faut...

Équipement approprié.
L'ancre doit avoir une pesanteur en relation avec la grosseur du bateau et une chaîne suffisamment longue, (au moins la longueur du bateau) reliée à un câblot par une cosse

à une manille (image). Cosse et manille reliée à la chaîne préviennent l'usure du câblot.
(Métal contre métal: cosse dans l'épissure du câblot, manille de la cosse au dernier maillon de la chaîne)
Le câblot doit être fixé à la cosse avec une épissure  le vrai marin

La chaîne d'ancre (ou câblot) doit être fixée au fond du puits par un tire fond à œil très solide et vissé à la quille. Des yachts de croisière devraient avoir deux ancres, idéalement de types différents

Bien choisir le mouillage.
Toujours mouiller dans un endroit à l'abri du vent et des vagues dans le fond d'une baie,... Éviter derrière une petite île, le vent ne fait pas le tour, mais la vague le fera et vous roulerez toute la nuit. Établir sa météo pour la nuit et le lendemain.
Prévoir un mouillage alternatif qui vous permettra de changer durant la nuit : prévoir la trajectoire à suivre dans les détails, les profondeurs, les bouées, points de repères, pointes, obstacles hauts fonds, même faire vos points GPS. Dans le cas de cartes électroniques, c'est beaucoup plus simple.
La profondeur idéale.
L e mieux, c'est de mouiller entre 8 et 15 pieds. Pas trop de chaîne à remonter (c'est vrai que plusieurs ont des guindeaux électriques). Évidemment, il faut tenir compte des profondeurs, du temps de l'année, du type de fonds. En eau douce, au mois d'août, à nos latitude, alors que les phosphates ont bien engraissé la flore lacustre, il est préférable de choisir des profondeurs de plus de quinze pieds, le soleil n'aura pas permis aux herbes de proliférer.
Le type de fonds, types d'ancres.

Types d'ancre
Ils y a des ancres plus intéressantes que d'autres. Le type CQR ou Danfort est excellant dans le sable, la glaise légèrement consolidée et dans les fonds rocheux irréguliers. Rien ne tient dans les herbes, ... Quelque soit le type d'ancre ou de fond, la clé est probablement dans la partie chaîne qui ajoute du poids sinon à l'ancre du moins elle aide le câblot à travailler plus en profondeur. Important de choisir une ancre appropriée au bateau : certaines sont mieux appropriées pour prendre dans certain types de fonds. Personnellement, j'aime bien le type CQR. Voir le site suivant pour plus de détails


La chaîne vs le câblot. Observez bien les bateaux dans les baies, ceux qui sont câblot tournent plus rapidement que ceux sur chaîne. C'est occasionnellement source de problèmes.
La chaîne a l'avantage de faire du poids additionnel et donne effet de ressort. S'il y a câblot, remarquez que la chaîne est au moins aussi longue que le bateau.
Éviter que la chaîne vienne jusqu'au pont : ajouter un câblot fixé à la chaîne en mettant un câble qui prendra la tension de la chaîne à quelques mètres de l'étrave, ce qui évitera les coups brusques chaîne/étrave.

« Suffisamment de chaîne (câblot) »
Mais pas trop. Plusieurs ont trop de touée et ils envahissent les baies.

La longueur de la chaîne est insuffisante, l'ancre dérape.

 

Les manœuvres de l'équipage.
Bien préparer votre ancre : un équipier à l'avant … Ou le doigt sur le bouton pour ceux qui ont un guindeau électrique. Évaluer l'endroit, et manœuvrer en conséquence
Faire le tour de chat. (Pensez à un chat qui établit son territoire)
Bien établir l'espace nécessaire à la touée, i, e, qu'il n'y ait pas de haut fond ou des bateaux dans le rayon que vous devrez occuper en fonction des vents changeants. Ce tour se fait en parcourant un cercle dans l'espace que vous envisagez d'occuper sans déranger les autres déjà ancrés.

« Cette manoeuvre sécurisera les autres voiliers »

La touée

La touée

La baie est pour plusieurs ne pas exagérer sur la touée !

Attention ! Certains bateaux occupent trop de place car ils ont la mauvaise habitude de mettre beaucoup trop de câblot. Vous pouvez généralement les identifier facilement car ils vont laisser flotter une petite flotte (ils l'appellent orin) retenue par un bout attaché à l'organeau de leur ancre, ce qui vous permet de reconnaître l'emplacement de l'ancre et la toué de leur bateau. Certains d'entre eux l'ont tellement étirée qu'ils balayent la baie quand le vent change de direction. Ne pas oublier que le bateau déjà ancré a priorité et que s'il y avait conflit d'espace c'est à vous de vous déplacer.

Directives claires et communication.
L'équipier va préparer l'ancre : il place l'ancre au dessus de l'eau à l'avant, place la chaîne sur l'engrenage du guindeau, avertit le barreur qu'il est prêt à mouiller.


Mouiller l'ancre et le remonter peut devenir une occasion de chicane entre le barreur et l'équipier : il est préférable d'utiliser des signes que de crier des
ordres.

« Belle complicité entre barreur et équipier »

Le barreur a immobilisé le bateau, vent debout, il fait savoir à l'équiper qu'il doit être prêt à mouiller, l'équipier répond " Paré!" ou lui fait le signe convenu. Le barreur donne l'ordre de mouiller.

L'équipier mouille l'ancre à l'eau (on ne le ne jette pas), il laisse filler la chaîne (pas en paquet) jusqu'à ce que l'ancre touche le fond. (On sent la diminution du poids). Il arrête ! Signifie au barreur que l'ancre est au fond. Le barreur fait reculer le bateau lentement, l'équipier laisse glisser la chaîne en gardant une petite tension, la chaîne va ainsi se placer derrière l'ancre. Le barreur évaluera la distance de la toué et au moment opportun, il signifiera à son équipier de bloquer la chaîne. Le barreur donnera un peu de renverse pour vérifier si l'ancre est prise. Éviter de reculer trop rapidement, évitant ainsi de faire plonger le devant du bateau (Oui, ça arrive!).

L'équipière signifie au barreur que l'ancre est prise, le pouce en l'air. Remarquez que Nicole a encore le pied sur la chaîne, au dessus de l'engrenage du guideau, ayant évité ainsi que la chaîne dérape au moment où l'ancre a mordu.


Le barreur évalue la situation en vérifiant ses amères, arbres, pointes, bateaux,… Il faut savoir si l'ancre tient.

L'ancre tiendra-t-elle ?
Par gros temps le capitaine inquiet pourra toujours enclencher une alarme, avec le GPS ou le profondimètre. Dans des situations critiques, très mauvais temps, trop prêt d'un chenal fréquenté, mauvais fonds, une veille peut-être mise sur pied.


Mouillage à deux ancres
Affourcher : mouiller avec deux ancres, de manière à ce que leurs câbles forment une espèce de fourche.

Méthode utilisée dans des conditions de changement de vent et de marée. Elle permet d'éviter les autres bateaux, en faisant une ellipse au lieu d'un cercle complet comme par mouillage simple.

Mouillage de marée, au bord d'un chenal (deux ancres)
Une ancre en amont, une autre, en aval.

Une ancre en amont, une autre, en aval. Au changement du courant de marée, le
bateau gardera le même axe le long du chenal.

Au changement de marée, le bateau restera dans l'axe. S'il n'y avait qu'une ancre, le rayon de la touée occuperait le un espace dangereux dans le chenal. Également très utilisable le long d'un haut fond.

Embosser
Très intéressant dans une zone où il y a peu d'espace et où les profondeurs le permettent. Une ancre (habituellement) à l'avant, une amarre sur terre sur un boulard (bollard, les deux se disent), jamais après un arbre vivant : l'usure sur l'écorce.

Mouillage  embosser

Respect de la nature, de l'environnement

Faire passer l'amarre autour du boulard, la ramener au bateau ; en cas d'un départ prématuré et urgent, vous n'aurez qu'à faire glisser l'amarre et n'aurez donc pas à aller détacher l'amarre sur la côte. En plus, imaginez si c'est durant la nuit.

Préparation à la nuit.
Revoir le mouillage alternatif sur la carte, allumer la lumière de nuit. Oui ! Il y a des navigateurs de nuit et veulent vous éviter en venant mouiller. La consommation d'électricité vaut-elle les risques d'accidents ou autres inconvénients. Tout ramasser, ne rien laisser traîner, intérieur, extérieur. Toujours faire la vaisselle, un déplacement de nuit provoquerait l'apparition d'O.V.N.I.!
Mouiller, c'est comme pour d'autres manœuvres, il faut le faire sérieusement, mais pas se prendre au sérieux.

Situations délicates de mouillage

Mouiller à la voile.
Cette manœuvre se fait en cas d’obligation : panne de moteur…
Vérifier la faisabilité de la manœuvre
Rentrer dans l’espace, baie, pointe…
Enrouler ou baisser le foc : le voilier va modérer.
Équiper (l’) doit être prêt à mouiller l'ancre.
Border la GV placez-vous vent debout.
Affalez la GV.
Voilier (le) va s’immobiliser.
Toujours vent debout, l'ordre est donné de mouiller.
Équipier (l’) gardera une certaine tension pour placer la chaîne…
Vent (le) se chargera de faire reculer le voilier.
L'ancre prendra.
Prendre des amères pour vérifier la tenue de l’ancre

Quitter le mouillage à voile
Une belle synchronisation entre le barreur et les équipiers. D’abord vérifier si c’est faisable : pas trop de bateaux autour, suffisamment d’espace et de profondeur pour manœuvrer. Un jeu d’équipiers à la GV, à la voile avant et à l’ancre. Ne pas hisser la  grand-voile avant d’avoir choqué l'écoute.

Libéré l'écoute de la GV

L'équipier choque l'écoute pour empêcher le voilier d'avancer avant le temps quand la GV soit hissée

 

À l'ancre, le voilier est toujours nez au vent

L'équipier hisse la GV

Ne pas hisser la  grand-voile avant d’avoir choqué son écoute. La GV est hissée, elle se comportera comme un  drapeau. La personne à l’ancre fera signe au barreur qu’il peut border la GV pour permettre au bateau d’avancer.

La GV est bordée pour faire avancer le voilier

L'équipier borde la GV pour aider à faire monter le voilier sur son ancre

Il se placera en position pour lever l’ancre, le bateau avancera doucement sur l’ancre lui permettant de l’amener. Il faut être patient.

L'équipier tire sur la chaîne d'ancre

L'équipier rentre la chaîne d'ancre. Ceux qui ont un guindeau électrique auront la tâche plus facile.

Le bateau arrivera au dessus de l’ancre. L'ancre se décrochera avec le mouvement du bateau : la chaîne sera à la verticale, sinon le génois, partiellement ouvert pourra être d'une grande utilité. l’équipier l’embarquera ; deux autres équipiers  se chargeront de mettre à voile avant au service de la manœuvre : l’un sortira partiellement le génois (foc), l’autre placera la voile avant à contre pour faire tourner le bateau et quand le voilier  sera engagé, ils pourront amener la voile avant du bon côté, la manœuvre sera ainsi complétée pour le plaisir de tous.

Le foc à contre donne une autre orientation au voilier

Le foc à contre aide à faire tourner le voilier

le foc d'un voiler permet au voilier de vire plus facilement

La GV est choquée, le foc devient un grand gouvernail à l'avant

Attention ! Si le bateau s’engage sur la mauvaise amure et qu’il veut s’en aller vers la rive, il faut alors que le barreur agisse vite : donner l’ordre de passer la voile avant sur l’autre côté pour exercer une poussée, choquer la GV pour aider le bateau à virer, faire un empannage contrôlé et s’orienter vers la bonne direction. Ouf !

Avis : ceux qui ont déjà le manuel "Cours de base" de l'école de voile devrait imprimer cette page. Elle est plus complète que celle qui s'y trouve. On la retrouvera dans la prochaine édition.

Quelques fois …
On a beau être bien mouillé, à l'abri, il arrive que …

Mouillage permanent

Mouillage permanent (esquisse)

Mooring

Protected by Copyscape DMCA Takedown Notice Checker

Voir la petite histoire de l'école de voile Louis Charbonneau

Copiez l'adresse ci-dessous et collez-la sur
http://www.voileevasion.qc.ca/mouiller%20_ancre.htm


Facebook

cliquez

 

Profitez de l'hiver pour préparer votre carrière de navigateur aguerri
 Spécial 2016/2017
            - D'abord, un cours théorique : Cours de voile_modulaire_sur ordinateur pour vous familiariser
Vous pourrez ensuite suivre un cours pratique à bord du voilier/école Le Roi-Soleil ...
             - 1er choix : pour être prêt à naviguer votre voilier en toute sécurité, venir suivre un cours «Les deux pieds sur le pont», voir plus bas de 5, 6 ou 7 jours été 2016 avec  un escompte de 15 %
             - 2e choix : pour vraiment voir si vous voulez poursuivre votre formation un cours «les deux pieds sur le pont» de  2 jours  avec un escompte de 10% 

Ces offres sont valides jusqu'à avis contraire 

 

Notre cours de voile à partir d'un DVD proactif
« La voile, les deux pieds sur le pont»
Tout ce qu'il faut connaître pour manoeuvrer un quillard.
Un long métrage oui, mais les utilisateurs peuvent étudier la plupart des sujets à partir d'un Menu/Manoeuvres (Fait partie du matériel requis pour le cours modulaire). Si vous vous vous êtes procurés le DVD, son montant est déductible à l'inscription au cours modulaire.



Nouveaux conseils du capitaine ± tous les mois ©
La liste s'allonge !

Nouveaux articles 2017 :
Articles ajoutés

- Méthodologie de l’enseignement de la voile  et évaluation.
Comment la faire, que faut-il évaluer ?

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux (voir sous la liste des articles)

Mouillage, pour tout savoir sur le Choix du lieu, tour de chat... Mouiller et ... (version améliorée)

- Quitter un mouillage à la voile
- Règles de priorité entre voiliers
- Check-List du Marin, un outil devenu indispensable pour les plaisanciers de voile.
- Le rêve de l'achat d'un voilier  (Nouveau)
-
Empannage par gros temps A été refait (nouvelles photos) Photos montage pour illustrer
- Gros temps, pour en connaître plus sur la voile par «a été modifié» Photos montage pour affaler la GV par ...
-Appareiller. Quitter le port
Évaluer les forces du vent
-Les penons, instruments de performance
-Gréement le voilier et son ...
-L’échouement, comment s’en sortir ? 
 
- Évaluer les forces du vent (nouvelles photos)

Liste des articles (Ordre alphabétique)

Achat d'un voilier
Affaler ou amener une voile
Allures, notre terminologie pour
les différentes
Angle de collision
Angle mort
Approche d’un grain
Arriver à quai (à moteur)
Aulofée, Attention
à l'Aulofée, abattée, embardée
Bateau en détresse

Changements d’amures, au près, au portant *
Départ du quai Départ du quai
Dynamique et forces du vent
Dynamique et forces du vent Autre article (prise 2)
Échouement (conditions simples)
Empannage contrôlé
Empannage par gros temps.
A été refait (nouvelles photos)
Enfin à bord de mon voilier
Étai largable
Évaluer les forces du vent (Photos rajoutées )
Éviter que le génois parte en lambeau
Fuite gros temps
Génois, protégez votre
Gros temps, pour en connaître plus sur la voile par
a été modifié
Homme à la mer
Location de voilier, rapport de confiance
Louvoyer.htm
Manoeuvres à connaître Liste des...
Manœuvres, liste des… sur Menu/Manœuvres de notre nouveau DVD technique
Météo marine, instruments...
Mise à la cape, homme à la mer et ariser
M
ouillage, pour tout savoir sur le Choix du lieu, tour de chat... Mouiller et ... (version améliorée)
Mouiller à la voile voir fin de l'article (lien réparé !)
Noeuds les plus importants
Partir pour le sud ou la haute mer
Petit trucs : les pennons de haubans et de génois Petit trucs : les pennons de haubans et de génois Hi! Hi ! Vous dépasserez tout le monde
Plaisancier autonome
Poêle à l’alcool, attention
Préparation du_voilier au_printemps

Préparer (se) à la viree.
Près (Le), le portant, allures pour changer d'amure *
Priorités à voile, pour en finir avec les règles de route
Protégez votre investissement

Quilles, les types de
Quitter le mouillage à voile : à la fin de l’article
Réduire la voilure avant, l'étai largable
Règles de l'art, agir selon les ...
Règles de priorités à voile ...
Ris (ariser) quand on est déjà à la voile

Touer son bateau avec l’annexe
Trousse de réparation de voile,
Vent, évaluer les forces du
VHF, son utilisation
Virement de bord bout au vent
Virer au 90 degrés rentabiliser le louvoyage(article revisé)
Virement de bord nez au vent et vent arrière

Voilier (le) et_son_greement
Voiliers, les types de gréements
Voiliers, types de
Vocabulaire de voile
Vocabulaire de voile (autre)

* Aboutissent à la même page

Lisez les carnets de bord du Roi-Soleil
(petites anecdotes de voile)
Protected by Copyscape DMCA Takedown Notice Checker

© École de voile du Québec ® 1968


conseil du capitaine

 

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux

- Vocabulaire associé au départ du port d'attache, un jeu pour enrichir vos connaissances et votre vocabulaire de voile : associez texte/photos
- Un autre jeu pour enrichir votre vocabulaire Hisser les voiles jeu Textes photos
- Quitter le mouillage à la voile. Jeu pour enrichir votre vocabulaire.
- Le près, allure pour changer d'amure jeu «Le près». ©jeu  -Un autre jeu L'empannage manoeuvre pour changer d'amure jeu
Agencements de textes et de photos
- Autre jeu : la prise de ris en naviguant Autre jeu
- Dictionnaire des termes marins
Français/Anglais
- Encore un jeu Le maniement du voilier

Autre jeu bientôt !

Voir la petite histoire de l'école de voile Louis Charbonneau

 

 

Lien intéressant

 © École de voile Louis Charbonneau | -- |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |