Bienvenue à l'école de voile Louis Charbonneau
La voile au lac Champlain

Webmestre courriel: Louis Charbonneau

Toponymie du Lac Champlain, For English ( Lake Champlain toponymy )

Site intéressant sur l'histoire du lac Champlain en anglais (America's Historic Lakes)

http://voileevasion.qc.ca/carte_nouvelle_france_apogee.htm

Même aujourd'hui il y a encore des aventuriers
Lire : Naufrage à Gustavia
Histoires de capitaines voir ce lien
Films d'aventure de navigation cliquez lien

Lac Chamlain, paradis de la voile

L'influence de la civilisation française, canadienne française et québécoise a contribué au façonnement de l'Amérique du Nord. Vous trouverez sur ces pages le constat dans la toponymie des lieux au Sud de Montréal au pays des États-Unis. C'est également vrai dans de nombreuses régions de notre voisin du sud et.... L'ouest, dans les grandes découvertes. Lewis and Clark n'étaient-ils pas pilotés par mon ancêtre Charbonneau… Les grands découvreurs de la Louisiane, du Mississipi, des Grands Lacs, les provinces du Canada, à l'est et à l'ouest… Contribution qu'il faut reconnaître …Et de nombreux historiens vous aideront à reconnaître ces faits, cherchez …Ça serait dommage que cette civilisation se perde...

Même aujourd'hui il y a encore des aventuriers !

Pour ceux qui aiment savoir ...

Même aujourd'hui il y a encore des aventuriers !
Voir Naufrage à Gustavia
Pour bien se préparer aux aventures
de voile :" un clein d'oeil d'Alégia 2"voir
Aventures de voile de longue portée ...
Le Roi-Soleil à la conquête du sud

Suivez l'histoire DU LAC CHAMPLAIN à travers sa toponymie de Pierre Biron
l'auteur de ce travail en toponymie.
L'Écho d'un peuple de la Nouvelle-France.Je me souvien
lien

Préparez vos aventures de voile vers le sud

Le film DVD «La voile, les deux pieds sur le pont» sur l'apprentissage de la voile a été tourné au lac Champlain... Un document nouveau style pour l'apprentissage de la voile pour préparer vos aventures. Nos figurants apprennent tout ce qu'il faut savoir pour naviguer à voile. L'interaction entre le maître/capitaine et apprentis donne un film instructif et sympathique (un nouveau né le jour de l'an 2012). Cliquez

 

Pour un document plus complet avec complément historique, cliquez

Voir la carte d'Amérique du Nord alors qu'elle était surtout française. Et quelques faits historiques
Note de l'éditeur de ce site : Louis Charbonneau


PIERRE BIRON

Ce document a été préparé par Pierre Biron. Recherche sur les noms de lieu. Petite histoire du lac Champlain, ... Le lac Champlain (photos) est un superbe endroit pour naviguer. Le vrai paradis de la voile.

Pour carte, voir le lien au bas de la page !

Conventions
Toponyme moderne - État ou Province : en gras
· Toponyme Amérindien, Amérindien francisé, Français, Hollandais, Anglais : en italique
Origine (du terme )
Site (géographique)
Rappel (historique )
Quelques abréviations
n = né(e), naissance b = baptisé(e), baptême m = marié(e), mariage d = décédé(e), décès
s = sépulture, inhumation

La recherche

Adirondacks, monts - NY
Origine : Nom d'une tribu

Albany - NY
Origine : Renommée ainsi pour le Duc d'Albany, lors de sa prise de possession par les Anglais le 3 sept 1664, en même temps
que New Amsterdam devenait New York.
· Toponyme hollandais : Beverswyck
· Toponyme anglais : Fort Orange
Rappel : Découvert par Henry HUDSON en 1609 en remontant la Hudson sur son Half-Moon. En 1613 les Hollandais avaient un
poste de traite et conclu un traité avec les Iroquois - Les dirigeant de Fort Orange étaient Arendt von CORLAER et Godfrey
DELLIUS. Après 1664 de hollandais demeurèrent quand même et tentèrent de coloniser : capt Jacobus de WARM établit un
avant-poste à Chimney Pt VT ; capt SCHUYLER établit un camp à Otter Creek. - En 1807 un 1er bateau navigue de New-York à
Albany

Alburgh Tongue - VT
· Toponyme français : Pointe Algonquin

Ann, Fort - NY
· Toponyme français : Fort la Reine
Origine : Queen Ann of England
Site : sur Wood Creek entre Whitehall et Fort Edwards

Arnold Bay - VT
Origine : Benedict ARNOLD
Rappel : L'américain ARNOLD y brûla sa flotte en fuite le 13 octobre 1776, 2 jours après sa défaite en 25 hres aux mains
du gouverneur anglo-canadien Guy CARLETON ; c'était la 1re bataille navale opposant anglo-américains et anglo-canadiens
sur le lac. La flotte comprenait la goélette Congress et 4 cannonières. La plage s'appelait Adams Landing

Ausable Point - NY
· Toponyme français : Pointe au Sable
Site : Au S de Valcour Island

Ausable River - NY
· Toponyme français : Rivière au Sable.
Rappel : Des cascades connues sous le nom de Ausable Chasm constituent une attraction touristique

Barn Rock Harbor - NY
· Toponyme anglais probable : Barren Rock Harbor [Bellico p417]
Site : lat 44 13', en face de Mile Pt et Basin Harbor VT

Basin Harbor - VT
· Toponyme français : Bassin [1720]
Rappel : Le 7 juil 1734 cette région était accordée comme seigneurie aux Sieurs de Contrecoeur père et fils. Ce port naturel fait partie d'un " grant " accordé plus tard à la famille BEACH dont les descendants exploitent depuis longtemps le Basin Harbor Club qui fut autrefois un site favori de villégiature pour l'élite sociale et politique de la NA, tout comme le lac George

Île au sang - QC
· Toponyme anglais : Bloody Island

Bouquet River - NY
· Toponyme français : Rivière Boquet - Riv Boquette [Franquet 1752]
Site : Passe à Willsboro, l'embouchure est au N de Essex, lat 44 21'
Rappel : le vapeur américain Vermont de 125' coula à côté quand l'arbre du moteur perfora sa coque en 1815. L'épave récupérée en 1953, transportée à Ausable Chasm pour être exhibée, fut détruite pour faire place à un camping commercial [Bellico p419].

Brattleboro - CT
· Toponyme anglais : Fort Dummer
Rappel : Cette entrée est inclue ici parce qu'on empruntait le lac Champlain pour s'y rendre

Bulwaga Bay - NY
· Toponyme anglais : West Bay (carte Brassier 1776)

Burton Island - VT
· Toponyme anglais : Isles of White, qui incluait Ball Island.
Site : juste au SE de St Albans' Pt

Button Bay - VT
· Toponyme anglais : Button Mould Bay
Origine : les caillous y ont souvent la forme d'un moule à boutons

Camel's Hump - VT
· Toponyme français : Lion couchant
Site : pic montagneux des Montagnes Vertes (Appalaches), visible du lac Champlain, 4083 pieds

Carleton's Prize Island - VT
Origine : britannique Guy CARLETON, devenu Lord DORCHESTER, gouverneur du Canada
Rappel : Bombardée inutilement vers le 12 oct 1776, confondue avec un navire américain par l'équipage de CARLETON au cours
de la 1re bataille navale opposant anglo-canadiens et anglo-américains sur le lac.

Cedar Island - VT
· Toponyme français : Ile aux Cèdres [carte Franquet 1752]
Site : dans Converse Bay

Chambly, canal - QC
Rappel : Ouverture 1843 ; servira à acheminer du bois aux états du VT et de NY, les agriculteurs l'utiliseront pour
exporter leurs produits à MTL ; des passagers seront transportés jusqu'en 1931 ; le transports de marchandises prendra
fin 1970, le dernier convoi sera de la dynamite fabriquée à la C.I.L. de McMasterville.

Chambly, Fort - QC
· Toponyme français : Fort St-Louis
Origine : Capitaine Jacques de Chambly, seigneur de l'endroit
Rappel : Érigé 1665, incendié 1702, reconstruit 1711 [Franquet 1752] contre les Iroquois

Chambly, canal - QC
Rappel : la construction s'étend de 1831 à 1843, ralentie par de problèmes financiers et politiques

Champlain, Lake - NY, VT, QC
· Toponymes français : Lac Champlain(1609) - Lac des Iroquois (1733) - Lac Chambly (1733)
Origine : Samuel de CHAMPLAIN qui le baptisa 4 juillet 1609 à Crown Point près Ticonderoga après avoir y avoir vaincu des
Iroquois
Rappel : le britannique Henry HUDSON, explorant pour la Dutch East India Company, remonta par le S la riv Hudson, qques
mois après l'arrivée de CHAMPLAIN par le Richelieu et apprit l'existence du lac et des " vastes contrées " au N jusqu'au
St-Laurent. Chaque explorateur ignorait les exploits de l'autre. Les hollandais avaient baptisé New Netherlands ces
" vastes contrées ".
· Toponyme anglais : Lake Corlaer
Origine : Arendt von CORLAER, magistrat de Fort Orange
Rappel : Les hollandais installés à Fort Orange (Albany après le 3 sept 1664), firent plusieurs voyages d'exploration au N
et nommèrent le lac en l'honneur de leur gouverneur
· Toponymes abénaki : Petoubouque - Patawabouke (les eaux au milieu, entre les deux ; une altération de terre et d'eau)
· Toponymes iroquois : Caniaderiguarunte (la porte d'entrée au pays) - Reggio (nom d'un chef Agnier (Mohawk) noyé devant
Split Rock NY dans une tempête)
· Toponymes amérindiens : Skanetoghrowahna - Kakchoquahna

Champlain - NY
Origine : Samuel de CHAMPLAIN
Rappel : Le 1er colon arriva en 1785, le village fut constitué en 1788 - Durant la guerre de 1812 entre Américains et
Canadiens, la flotte britannique de Murray, s'en retournant de Plattsburgh à Ile aux Noix, incendie en passant en août
1813 des installations américaines à Champlain : barraques, blockhouses, un entrepôt [Bellico p300]. - Juste avant la
grande bataille navale du 11 sept 1814 devant Plattsburgh, 4500 troupes américaines campent à Champlain et Chazy
[Bellico p305]

Chazy - NY
Origine : Nicolas de CHAZY
Rappel : Variante : CHOIZY. Il était cadet (futur officier) dans le rég de Carignan, en poste au fort Ste-Anne sur
l'Île Lamothe, neveu du gouverneur TRACY ; il avait abjuré la religion huguenote (calviniste) le 28 août 1665. Au cours
d'une simple expédition de chasse sur les berges de la riv CHAZY située en face du fort Ste-Anne, accompagné de quelques
autres soldats de la garnison en congé et se sentant en sécurité à cause d'une supposée trêve avec les Iroquois, il fut tué
à cet endroit par des Agniers (Mohawks) le 19 juillet 1666. L'assassin, un chef Agnier, se retrouva, un peu par hasard,
à la table du gouverneur TRACY lors de négociations à Québec avec les Mohawks ; ayant trop bu, l'Agnier avoua et même se
vanta de son crime. Voici comment l'explorateur interprète Nicolas PERROT (ancêtre de Pierre B) raconte les faits [p113]:

" Mr de TRACY DONNANT UN JOUR À MANGER, TÉMOIGNA À TABLE COMBIEN LA PERTE QU'IL VENOIT DE FAIRE DE MR. SON NEPVEU LUY
ESTOIT SENSIBLE ; CE CHEF, LOIN DE COMPÂTIR À LA PEINE [de Tracy] LEVA EN SA PRÉSENCE SON BRAS SE VANTANT HAUTEMENT QUE
C'ESTOIT LE SIEN QUI AVAIT CASSÉ LA TESTE [de Nicolas de Chazy]… CETTE INSOLENCE OUTRÉE ROMPIT LA PAIX ET FAISANT DIRE
SUR LE CHAMP À CE CHEF INDISCRET QU'IL N'EN TUËROIT JAMAIS D'AUTRES, TRACY LE FIT PRENDRE ET LIER, ET AYANT ENVOYÉ CHERCHER
L'EXÉCUTEUR, SANS LE FAIRE METTRE EN PRISON, IL ORDONNA QU'IL FUT ÉTRANGLÉ EN PRÉSENCE [d'autres Agniers] ET PARTIT PEU DE
TEMPS APRÈS [octobre 1666] À LA TESTE DE 1 400 HOMMES, SOLDATS, CANADIENS ET ALGONKINS ACCOMPAGNÉ DE MR. DE COURCELLES. "

Rappel sur le village : Il y aurait eu des maisons de français avant 1749, abandonnées cette année-là, à l'embouchure de
la Chazy [selon le visiteur suédois Peter KALM]. John LAFRAMBOISE et deux autres colons sont les 1er habitants en 1763.
Chassé par les Anglais en 1776, il revient en 1784. Le site devient 1804 village distinct du cté de Clinton.

Chimney Point - VT
Origine et rappel : Le 26 mars 1690 Jacobson de WARM, capt d'origine Hollandaise au compte des Anglais, établit un petit
fortin de pierres à Chimney Point, 1re occupation Anglaise au lac Champlain. Le 19 août 1730 / 1 le fortin est pris par
les français ; dirigés par Michel d'AGNEAU, on agrandi et reconstruit de pieux ; on y loge 2 officiers et 30 soldats.
Puis des colons s'installent autour ainsi que sur le l'Île aux Boiteaux, depuis disparue entre Hospital Creek et
Chimney Pt ; on compte environ 300 colons en 1756 [Hill p38] Les français le brûleront plus tard, il ne restera du Fort
de pieux que qques cheminées de pierres noircies, d'où le toponyme. Pte à la Chevelure (Chimney Pt, VT) et le fort
St-Frédéric à Crown Pt, NY faisaient partie du même établissement français.
Site : au VT en face de Crown Point NY (lat 44 02')
· Toponyme français : Pointe à la chevelure
· Toponymes anglais : Scalp Point

Cliff Haven - NY
Site : devant Crab Island, au S de Cumberland Bay.
Rappel : Nous sommes à la fin de la domination française sur le lac. 3 navires français commandés par d'OLABARATZ,
poursuivis par l'anglais LORING, se sont sabordés le 12 oct 1759 parce qu'on croit la capture inévitable. On se rappellera
que, la veille, LORING s'était fait jouer un tour par ST-ONGE qui l'induisit à s'échouer près des Sister Islands
(voir cette entrée). Les anglais iront renflouer les 3 navires.

Colchester Point - VT
· Toponyme anglais : Windmill Point (après 1760)
· Toponyme français : Pointe du Moulin.
Rappel : Ancien blockhaus français construit avant 1759 ; les restes de 3 maisons (fondations de cheminées) furent trouvés
en 1789, ceux de 2 squelettes en 1867.

Cole Island - NY
· Toponyme français : Isle Jogues
· Toponyme anglais : Jogues Island
Origine du toponyme anglais : Le père jésuite JOGUES
Rappel : en août 1642 il est capturé à l'embouchure du Richelieu, torturé par des Iroquois à l'île Lamotte puis à Cole
Island où l'on arrache ses cheveux, sa barbe et ses ongles avant de mâcher ses doigts (le pape lui accordera la permission
de célébrer la messe sans ses 10 doigts) ; il sera ensuite gardé 13-14 mois comme esclave dans une famille amérindienne,
d'où il sera libéré grâce à la rançon offerte par le magistrat hollandais von CORLAER et un ministre Luthérien. Il sera
recapturé et assassiné.
Site : juste au S de Westport

Coopersville - NY
· Toponyme français : Corbeau
Site : maintenant dans Chazy
Rappel : Cet endroit fut accordé par le congrès américain aux vétérans canadiens français qui avaient combattu du côté
des Américains contre les Anglo-Britanniques durant la guerre de sécession menant à l'indépendance américaine.
(Voir aussi " Le petit Canada républicain ") " Des vétérans tels que les Tremblay, Poulin et Asselin se fixèrent sur
ces terres autrefois traversées par les soldats de Montcalm. Ils défrichèrent les terres, bâtirent leurs maisons de
bois rond et s'adonnèrent à l'agriculture. Les dimanches ils se réunissaient pour réciter le chapelet. De là est né le
village du Corbeau (Coopersville). " [B Ouimet, MSGCF 1986 v37 p24]

Voici l'histoire typique de deux d'entre eux, Antoine PAULIN et JB PELLETIER

Par un acte du 11 mai 1782 l'État de NY accorde des concessions (grants) dans le NE et le centre du comté de Clinton aux
réfugiés et soldats provenant du Canada et de NÉ, les lots ont 80 ou 420 acres tandis que 5 000 acres sont divisés entre
les 15 officiers et soldats qui ont combattu du côté américain. Il fallut 4 ans pour concrétiser toutes ces concessions;
c'est le gouvernement américain qui paya le transport vers ces terres non défrichées.

Le capt Antoine PAULIN, n près de Grenoble à St Paul de Varces, qui avait quitté Chambly en juin 1776, combattu du côté
des américains, licencié à demi-salaire le 1er juil 1783, rec à Albany en 1783 puis à Fishkill (entre Albany et NY) la
même année, reçut une concession couvrant 900 acres des 2 côtés de la riv Chazy, y défricha un lot et se bâti une maison
en bois rond en 1786. Le plus jeune fils Pierre, né à Corbeau (Coopersville), se marie au Québec puis revient à Corbeau y
élever une famille nombreuse. Les voisins sont des franco-catholiques, souvent des anciens officiers du rég de HAZEN.
Lors du 1er recensement américain en 1790, on cite " Anthony POLING, épouse, 2 fils, 4 filles ". On retrouve PAULAIN,
POLAND, PAULING… sur les pierres tombales de Coopersville dont l'église actuelle fut érigée en 1844. On écrit aussi
Paulein, Pollin…[Voir le bottin téléphonique de Clinton County pour les variantes]

Jean Baptiste PELLETIER, né 1783 St Denis QC, m à l'Acadie 1808 avec Françoise PAULIN n 1783 Albany NY. Avec 2 filles et
4 fils, il s'établit à Corbeau près de PAULIN en 1786.

Corlaer Bay - NY
Origine : Arendt van Corlaer
· Toponymes anglais : Stolly Bay (Brassier 1815) - Douglass Bay
· Toponyme français : Baye Corlaer - Corlard (sic) (Nicolas Perrot)
Site : au SO de Schuyler Island, devant Port Douglas
Rappel : Magistrat d'origine hollandaise, gouv de Fort Orange (auj Albany), homme au coeur noble et humain, aimé et bien
considéré des hollandais, des anglais et des français, explorateur au service des Anglais. - En 1643 le jésuite JOGUES
prisonnier des Mohawks depuis 13-14 mois, est amené à Schenectady NY où, par magnanimité CORLAER et le père luthérien
Jan MEGAPOLENSIS, paient une rançon pour le libérer des Iroquois, et le ramènent à Manhattan d'où par bateau il gagnera
l'Angleterre puis la France.

CORLAER sauva en 1666 des français d'un massacre par des Iroquois ; en effet le gouverneur COURCELLES s'était
rendu jusqu'à Crown Point avec 500 hommes souffrant du froid et peu habitués aux raquettes, ils avaient perdu 11 hommes
dans une ambuscade près de Schenectady quand van CORLAER les protégea et leur donna de la nourriture pour le retour au
Canada. CORLAER recut en remerciement une invitation à visiter COURCELLES à Qc mais se noya accidentellement au S du lac
pb entre Otter Creek et Schuyler Island) en voulant s'y rendre en 1667.

Crab Island - NY
· Toponyme français : Isle St Michel (carte Brassier 1776).
Site : Juste au N de Valcour Island
Rappel : on y enterra les marins américains tués durant la bataille de Plattsburgh en oct 1814, rappelé par un monument
en forme d'obélisque, accessible par eau l'été, parfois certains hivers où le lac gèle à cet endroit. Ile bien visible de
Bluff Pt depuis le Clinton Community College [un point d'observation panoramique à ne pas manquer].

Crane Point - VT
Site : en face de Port Henry

Crown Point - NY
· Toponyme hollandais : Crun Point
· Toponyme français : Pointe de la Couronne
Rappel : Site Fort St Frédéric (1732-1759) ; précédemment nommé Fort de Pieux, fort de la Pte à la Chevelure, fort
Beauharnois, fort Maurepas) en l'honneur de Frédéric de Maurepas, alors ministre de la marine en France, responsable des
colonies. On ajoutait le mot Saint pour plaire au clergé. Érection : débute en 1731 par les Français. Destruction : en
juillet 1759, le commandant BOURLAMAQUE fait sauter le Fort Carillon (Ticonderoga), se réfugie au fort St Frédéric, le
fait sauter le 31 juillet 1759, puis se sauve au N à l'Ile aux Noix. Les Anglais reconstruiront le fort sous le nom de
Crown Pt. En 1736 il y avait un trafic maritime considérable entre St-Jean (sur le Richelieu) et Fort St-Frédéric.
Des fournitures et des armes provenant de France étaient acheminée en bateau. Ce fut une colonie française de 1734 à 1759,
anglaise de 1760 à 1777, puis américaine. Crown Pt fut constitué en village en 1788. [Beauregard p17]

Avant d'être nommée, cette région fut en 1609 le site du 1er combat contre les Mohawks par Champlain : venant de découvrir
le lac dans une expédition faite à la demande des alliés Algonquins, il arrive par le Richelieu avec 2 Français (CHAUVIN et
DUPONT) et de 60 Algonquins. Il engage un combat le 30 juil contre 200 Iroquois Agniers (Mohawks) à 43 degrés de latitude,
donc pb près de Ticonderoga à Crown Point, et en sort vainqueur par la supériorité que lui donne ses arquebuses. II en
braque une et fait feu 4 fois, tuant un chef et 2 guerriers : " L'effet est semblable à celui de la bombe atomique sur le
Japon. Les Iroquois sont absolument terrifiés. L'homme blanc exploite sa supériorité technique non pas pour aider l'homme
rouge mais pour le réduire au rang des colonisés. " Les prisonniers sont amenés pb à l'embouchure de Otter Creek
(alors Riv aux Loutres) pour y être torturés si cruellement que CHAMPLAIN dut en achever, ne pardonneront jamais cette
défaite humiliante aux mains des Français

Cumberland Bay - NY
· Toponymes anglais : Plattsburgh Harbor (1815) - Cumberland Bay (1815)

Cumberland Head - NY
· Toponymes français : Cap Scononton - cap Scoumonton

Cumberland Point - NY
· Toponyme indien francisé: Pointe Aquinonton

Dead Creek - NY
· Toponyme indien francisé : Rivière Scononton
· Toponymes français : Rivière St Amant

Deep Bay - NY
· Toponymes français : Baye des Varseaux

Diamond Island
· Sloop Island

Edward, Fort - NY
Origine : rebaptisé en 1755 par Sir William JOHNSON en l'honneur du roi d'Angleterre [Hill p47]
· Toponyme anglais : Fort Lyman - Fort Nicholson
Site : au S de Fort George, à l'E de Glen Falls, sur la riv Hudson

Fishkill - NY
Site : juste à l'E de Beacon sur la rive E de la riv Hudson, à 125 km au S de Albany et à 80 km au N de NY, entre
Poughkeepsie et West-Point (académie militaire)
Rappel : on y offrit des concessions à plusieurs vétérans canadiens-français ayant combattu dans les régiments américains
de HAZEN et de LIVINGSTON.

Fort Cassin Pt - VT
Origine : Lt Stephen CASSIN, second de Macdonough, dirige la résistance à l'entrée de Otter Creek
Rappel : Les anglo-américains en avril 1814 érigent un remblai de terre et installent une batterie de 7 canons qui
repoussent le 18 mai 1814 la flotte anglo-britannique de PRING qui voulait venir bloquer l'embouchure de Otter Creek et
empêcher ainsi la sortie des navires de guerre en construction à Vergennes. [Bellico p303]
Site : 44 14' lat, embouchure de Otter Creek

Four Brothers Islands
· Toponyme français : Isles des Quatre Vents (carte Charlevoix 1744).
· Toponyme anglais : Four Winds Islands (carte Sauthier 1779)
Rappel : en 1776 les anglo-britanniques sous PRINGLE font fuir l'anglo-américains Benedict ARNOLD [Bellico p419]

Garden Island - NY
· Toponymes français :Petite Isle
· Toponyme anglais : Little Island (carte Brassier 1776)
Site : juste au S de l'Isle de Valcour

George, Fort - NY
Site : A l'extrémité S du lac George

George, Lake - NY
Origine : rebaptisé 1755 par Sir William JOHNSON [Hill p47] en l'honneur du roi George de GB
· Toponyme anglais : St Sacrament Lake
· Toponyme français : Lac du St-Sacrement
Origine : le jésuite JOGUES découvrit le lac le jour de la fête du St-Sacrement
Rappel : fut fréquenté par Albert EINSTEIN qui y faisait du dériveur, et visité par Antoine de ST-EXUPÉRY et son épse
Consuelo).

Grand Isle - VT
· Toponyme abénaki : K'chenamehau (la grande île)
· Toponyme français : Grand'Isle - Pancalon
Site : cette municipalité correspond à l'île South Hero

Great Ausable River - NY
· Toponyme français : Rivière au Sable

Grog Harbor - NY
Origine et rappel :1re hypothèse : Cette baie servit 7 juil 1756 au capt et major Robert ROGERS à cacher des alcools
de contrebande (vins et brandy). On sait que le lendemain ROGERS entreprit le 1er engagement naval entre Français et
Anglais sur le lac Champlain en face de Charlotte, VT. 2e hypothèse : On dit aussi que les villageois de Essex firent
de même en 1776 pour empêcher les britanniques de piller leur rhum [Bellico p418].

Hudson River - NY
Origine : Henry Hudson
Rappel : britannique à l'emploi de la Dutch East India Co, il découvrit cette rivière en 1609 qques mois après l'arrivée
de Champlain au N du lac, mais il ne se rendit pas au lac Champlain. Il se fit décrire les vastes territoires au N
jusqu'au St Laurent et en prit possession (sur papier) et les nomma New Netherlands [carte à Basin Harbor - Beach p20]

Iberville - QC
· Toponymes français : Milles Roches - Christieville - Bleury
Origine : Pierre Lemoyne D'IBERVILLE

Ile aux Noix - QC
Origine : Il y avait des noisetiers et un paysan locataire payait son loyer en offrant les noix au propriétaire de l'île
Rappel :
En 1759 le français Bourlamaque est en charge avec les hommes et l'équipement ramenés de Forts Carillon (Ticonderoga) et
St Frederic (Crown Point) qui viennent d'être détruits puis abandonnés aux Anglais
En 1760 les Anglais attaquent le fort. Le lt-col William HAVILAND dirige 3400 hommes contre ce fort. ROGERS dirige
400 hommes "Rangers" à la fin août. Le 28 août à minuit, Bougainville abandonne, le fort, y laisse 40 hommes, marche
sur la rive E du Richelieu vers St Jean. Le 29 août BOUGAINVILLE brûle Fort St Jean, s'enfuie vers Chambly que capture
ROGERS avec DARBY, sans coup de feu, juste avant que 17 000 hommes de AMHERST, HAVILAND et MURRAY entourent Mtl et fassent
capituler le gouverneur VAUDREUIL. Après la victoire, AMHERST s'arrête à l'Ile-aux-Noix et fait démanteler les
fortifications, en route vers la ville de NY.

Isle la Motte - VT
· Toponyme anglais : Vineyard (1802) - Isle of Motte (1815)
Origine : capt Pierre de St-Paul de LA MOTTE-Lussière
Rappel : LAMOTTE du rég de CARIGNAN dirigea la construction du fort Ste-Anne et en fut le commandant, de 1665 à env 1669.
Situé près d'une plage naturelle, face à l'embouchure de la riv Great Chazy NY, devenu sanctuaire catholique ouvert l'été.
Rappel : l'île déclarée grant 1779 par la république Vermontoise. Les 1er colons s'installent en 1785. Devient village 1791.

Jones Point - NY
· Flat Rock Pt
Situe : à l'Est de la péninsule de Willsboro

Kings Bay - NY
· Back Bay (Bouchette 1815)

Lacolle, blockhouse de - QC
Rappel : érigé en 1778, auj monument historique avec visites guidées en été

Lacolle, rivière - QC
· Toponymes français : Rivière à la colle

Ladd Point - VT
· Toponyme anglais : Gordon's Point (1815)
Site : extrême NE de South Hero

Lamoille River - VT
· Toponymes français : Rivière à la Mouille - Riv à la Moelle (1736) - Riv à la Mouelle (1744, peut être que le cartographe
CHARLEVOIX aurait du lire Mouette ?)
· Toponyme anglais : Lamoelle River.

Laprairie - QC
· Toponymes français : La Prairie de la Madeleine [Franquet 1752]

Rappel : 1re attaque par capt John SCHUYLER, frère du major Peter SCHUYLER, le 23 août 1690, prend par surprise soldats,
villageois, femmes et enf occupés aux champs. 6 tués et 19 prisonniers français, 16 bâtiments brûlés hors du Fort, 150 vaches tuées. Il rentre à Fort Organe le 30 août

La 2e attaque : 1er août 1691 par le major Peter SCHUYLER, fils d'un immigrant hollandais venu d'Amsterdam à Albany. Il se rendit d'abord avec 120 hommes et de nombreux amérindiens jusqu'à 10 milles au S du fort Chambly. Averti, le gouverneur de Mtl CALLIERE réunit environ 750 hommes à la Prairie. Puis SCHUYLER s'y rend par voie de terre, atteignant le fort de la Prairie par une nuit pluvieuse le 31 juillet.

Le lendemain matin 1er août 1691 la bataille s'engage et des renfort français arrivent, les américains se retirent
en bon ordre vers le Richelieu où les français se cachent derrière les arbres et tirent sur les Anglais pour les empêcher
de rejoindre leurs canots, mais SCHUYLER réussit quand même à s'enfuir vers le sud et rapporte à ses supérieurs avoir
" perdu 21 chrétiens, 16 agniers, 6 autres indiens, avec 25 hommes blessés…tué environ 200 français et indiens ".
[JHG Pell,DBC p628-630]

" Le Petit Canada républicain du lac Champlain " - NY
Rappel historique : Au début (1775-76) de la guerre de l'Indépendance (1775-81), des colons français décident de joindre
les anglo-américains dans le but d'envahir le Canada, 2 rég furent formés, dirigés par HAZEN et par LIVINGSTON. Après une
expédition infructueuse pour conquérir le QC, ces volontaires combattirent en NA. Après la victoire des américains, ceux-ci
offrirent à ces volontaires des concessions (grants) au NO du lac Champlain. C'est ainsi que les 1er CF à se fixer
définitivement dans l'état de NY furent les vétérans de cette " Armée continentale "

Après avoir battu en retraite et évacué le Canada en 1776, on les installa dans des camps à Albany et à Fishkill (entre
Albany et NY), ils furent mis en congé (licenciés) juin 1783, leurs familles purent les rejoindre, dès l'automne 1783
l'État de NY leur offrit des terres près de la frontière canadienne, ils firent du défrichement , ils s'établirent à
Corbeau (auj Coopersville, voir cette entrée), Chazy, West-Chazy et Champlain en 1783-84.

Ces républicains canadiens du lac sont restés attachés à leur religion et leurs enfants venaient souvent se m et faire b
leurs enfants par les curés de Chambly ou de Beloeil. Plusieurs de ces expatriés catholiques revinrent au Canada à cause
de la pauvreté notée dès 1808 par Mgr PLESSIS. En 1833 plusieurs se préparaient à émigrer vers le lac Huron, en 1834 il ne
reste qu'une soixantaine de familles, en 1843 Mgr BOURGET note qu'ils sont encore bien pauvres. Voir l'entrée Monty's Bay
pour l'histoire de François MONTY et Pte aux Roches pour celle de Clément GOSSELIN. [Robert Larin, MSGCF]

Plusieurs s'établirent dans la région de Champlain et Chazy, dont Antoine Paulin, Alexandre Friot, François Monty,
André Pépin, Amable Boileau, Théodore Chartier, Pierre Ayotte, JB Laframboise, Clément Gosselin, etc [Monty p36]

Lennox, Fort - QC
Origine : Charles Lennox, Duke of Richmond, gouv-gén du Canada, d 1819
Rappel : construit 1819-1829

Lewis Creek
· Toponyme abénaki : Sungahnee (barrage à poisson)

Ligonier Point - NY
Origine : John LIGONIER qui avait été le supérieur de Jeffrey AMHERST quand celui-ci débuta sa carrière dans l'armée
britannique
Site : rive E de Willsboro Point (latitude 44' 25'')

Little Ausable River - NY
· Toponymes français : Rivière au Castor

Long Point - NY
Toponyme français : Pointe aux Pommes [carte Franquet 1752]
Site : entre Great et Little Chazy River

Mallett's Bay - VT
Origine : Capitaine Malet : Mailet
Rappel : Ce capitaine français habita la région de 1774 jusqu'à son décès en 1790. Personnage au caractère indépendant,
insoumis au roi Anglais et aux gouvernements des colonies américaines. Il refusait d'obtempérer au Traité de Paix qui
donnait ses terres aux Anglais. Il accueillait rebelles, espions et contrebandiers durant la Révolution américaine.
· Toponyme indiens : Ouinouschick - Ouinieaski
· Toponyme anglais : Colchester Bay (1815)

Missisquoi River - VT
· Toponymes abénakis : Missisquoi (endroit herbeux et marécageux) - Mississco - Michiscouy - Missisqui (1815) - Missisiak

Montgomery, Fort - NY
Origine : Général anglo-américain Richard MONTGOMERY tué en 1775 devant Québec où son armée fut repoussée.
Rappel : Surnommé "Fort Blunder" parce que bâti, par erreur, au nord du 45e parallèle séparant le Québec des EU. La
construction débute en 1816, est abandonnée après avoir réalisé l'erreur. En 1844 la construction reprend, on utilise
du marbre de l'Île Lamotte puis on abandonne. On aurait utilisé les pierres pour construire les approches du pont qui
traversait le Richelieu à Rouses Point; c'est ce qui explique qu'il soit aujourd'hui à moitié détruit.

Mount Mansfield - VT
· Toponyme abénaki : Mozeodebewadso (la montagne à tête d'original)

Monty's Bay - NY
· Toponymes français : Baie de Montes
Origine et rappel : François Amable MONTY est n Chambly 20 fév 1736 de Jean & Marthe POYER de Chambly, puis m Chambly
21 jan 1760 à Josette BERGEVIN , s'engage 25 nov 1775 enseigne dans le rég de Livingston destiné à envahir le Canada,
devient lieutenant 18 déc 1776, 1er lieutenant 20 nov 1777, blessé à Quaker Hill 29 août 1778, licencié 1er janvier 1781,
recoit 1787 une terre de 1 000 acres près de Champlain à Monty's Bay, Chazy. Son épse et 6 enfants le rejoignent en 1783
après la guerre. En 1790 il réside à Champlain avec 3 fils et 2 filles et sa femme. Leur fille Marguerite m 1791 au
major Clément GOSSELIN. Leur fils Joseph recoit 1783 une terre à Chazy.

Il meurt Chazy 8 fév 1809. Voir " Le Petit Canada républicain " pour l'histoire des autres colons français passés du côté
des révolutionnaires américains de l'époque. [MSGCF p249, 259-251]

Nicholson, Fort - NY
Site : sur la riv Hudson

North Hero - VT
· Toponymes français :Isle Longue
· Toponyme anglais : Long Island

North Point - NY
· Ram's Head (1815)
Site : limite S de Monty's Bay au NE de Pte au Roche

North West Bay - NY
· Toponyme français : Baye du rocher fendu.
· Toponyme anglais : Bay of the Split Rock - Bessboro Bay

Otter Creek- VT
· Toponymes abénakis : Pecouktook (rivière coudée) - Pecunktuk
· Toponyme français : Rivière aux Loutres.
Rappel : L'attribution d'une seigneurie à Sieur de CONTRECOEUR Jr, enseigne d'infanterie, est attestée en 1734.
RAMESAY s'y est battu contre l'américain SCHUYLER et des indiens. - 1er chantier naval des EU établi en 1814 à Vergennes,
on y construit en vitesse des navires de guerre qui assurent la victoire contre les anglo-canadiens devant Plattsburgh
18 oct 1814 - Le 29 juin 1709 RAMEZAY affronte à Otter Creek John SCHUYLER, qui cherche toujours à monter les Iroquois
contre les Français.

Platte River, La VT
· Toponyme abénaki : Ouineaska
· Toponyme français : Rivière la Plate
Rappel : Les trouvailles archéologiques témoignent d'une habitation amérindienne. Rivière navigable en 1776 (carte Brassier)
Site : Se déverse dans la baie de Shelburne

Plattsburgh - NY
Origine : Fondateur hollandais Charles PLATT

Point au Fer - NY
· Toponymes français : Pointe de Fer - Pointe au Feu
Rappel : Au temps de Champlain en 1705 cette presqu'île était presqu'une île, séparée de Champlain et Rouses Pt par des
marécages périodiquement submergés. Depuis, l'apport des sédiments par la riv Great Chazy, aidée des vents dominants du S,
a relevé le fond des berges. Des marécages entourent encore le chemin de la Pt au Fer. Cette pointe borde Kings Bay,
dont la profondeur diminue lentement mais sûrement d'année en année.

En 1760 une confrontation franco-anglaise eut lieu. Le 4 juin, 213 Rangers de Robert RODGERS, partis de la flotte ancrée
entre Ile Lamotte et Pte au Fer, s'installent dans King Bay sur des baleiniers, des "bateaux" et 2 petits sloops. Le 6
juin une expédition de 350 Français venant de l'Isle aux Noix attaquent à 11h30 du matin. RODGERS se défend bien durant 3
heures les Français se dispersent dans l'épaisse forêt de cèdres d'autant plus marécageuse qu'il a plu abondamment
(ces marécages existent encore). Environ 40 français périssent ainsi que 16 anglais, ceux-ci son enterrés à Cloak Island.
[Bellico p153]

En 1774 les britanniques construisent un petit blockhouse de pierre à 2 étages ; en 1775 les américains s'emparent et
améliorent un peu cet avant-poste. Durant les expéditions britanniques de 1776-7 Pte au Fer sert de lieu de regroupement
des troupes. Entre 1776-1796 les britanniques occupent cette péninsule. [Bellico p424]

En 1776 Guy CARLETON entreprend une expédition contre les américains, début octobre il envoie des troupes à Pte au Fer,
ils y construisent un blockhouse, 4 compagnies y restent en garnison. [Bellico p173]

En 1793 la goélette de guerre Maria du gouverneur canadien CARLETON y est au mouillage. [Bellico p289]

En 1814 les troupes américaines de MACDONOUGH se servent de ce mouillage bien protégé pour préparer l'historique victoire
navale devant Plattsburgh. Il devait y avoir une plus grande profondeur d'eau qu'aujourd'hui.

Le 1er juin 1796 l'endroit devient américain, par la mise en vigueur du traité de JAY qui en fait une partie de l'État de NY. [Bellico p173]


Pointe aux Roches - NY
Rappel : Clément GOSSELIN, fil Gabriel & Geneviève CRÉPEAU, n Ste Famille I.O. 12 juin 1747 ; 1er m la Pocatière 22 jan
1770 à M-Beuve DIONNE fil Germain & Louise BERNIER. 2e m CHazy début 1791 (devant juge de paix McPHERSON ex-lieutenant
rég HAZEN) à M-Catherine MONTY fil François MONTY officier rég LIVINGSTON ; m validé St Hyacinthe 12 mai 1791 par curé
DUROUVERAY après présentation d'une dispense 5 avril 1791.

Offre ses services au Gén MONTGOMERY, participe à une attaque à la Riv du Sud contre le Sgr de BEAUJEU ; après la déroute
et la mort de Montgomery devant Québec, Clément Gosselin et son frère aîné Louis et son beau-père Germain DIONNE traversent
à travers bois avec un guide indien le long de la riv Connecticut pour joindre l'armée américaine de George WASHINGTON à
White Plains NY.

Il participe sous LAFAYETTE à la bataille de Yorktown comme capt dans le rég HAZEN ; ce fut la victoire des américains mais
Gosselin fut grièvement blessé puis promu major et licencié honorablement juin 1783 ; en juil il part avec 2 officiers,
son frère Louis, et Benjamin MOOERS le promoteur de la colonisation de Pte aux Roches, et avec 8 ex-soldats du rég de HAZEN;
ils quittent Newburgh puis Fishkill Landing et se rendent en voile et en portage, par la Hudson et le lac George, jusqu'à
Pte aux Roches. Le 10 août 1783 ils deviennent les pionniers du Ct de Clinton. En 1784 Clément et Louis GOSSELIN deviennent
les 1er maçons de Champlain en y construisant la 1re maison. Louis est recensé à Champlain avec épouse, 2 filles et un
garcon et y meurt le 7 août 1823 [MONTY p 35 et 43]

Pottier's Point - VT
· Toponyme anglais : Erkly's Point (Sauthier 1779)
Site : 2,5 miles au S de Burlington dans la baie de Shelburne

Put's Creek
· Toponymes français : Rivière à la Barbue [Franquet 1752]

Put's Rock
Site : juste au S de South Bay
Origine : Major Israel PUTNAN
Rappel : Ce militaire américain échappa de près à la brûlure sur un bûcher, fut sauvé à la dernière minute par un français,
après sa capture par des amérindiens à Fiddler's Elbow dans les Champlain Narrows [Bellico p358 - Hill p67]

Richelieu, Fort de - QC
Voir Sorel

Richelieu, riv - QC
Origine : Cardinal Richelieu
· Toponymes français : Des Iroquois - St Louis - Chambly - St Jean - Sorel

Robinson Point
· Toponyme anglais : Halls Point (1815)

Rock Dunder - VT
· Toponyme abénaki : Wujahose ou Odziozo
· Toponyme mohawk : Rotsio

Rock Island - VT
· Prospect Island (1815)
Site : au S de Arnold Bay

Rocky Point - NY
· Toponymes français :Pointe aux Roches (1815)
Site : extrême S de Long Point à Deep Bay

Rouses Point - NY
Origine : Jacques Roux, 1er colon établi en 1783
Rappel : Le capt et major Clément GOSSELIN commandait les colons francais passés du côté américain dans le rég de Moses
HAZEN durant la guerre d'Indépendance (1775-1781). Après cette guerre le Congrès américain céda des terres à GOSSELIN qui
en revendit une à un autre vétéran, Jacques ROUX : ROUSE. [MSGCF 1986 v37 p2427]

Royal Savage Inn - NY
Origine et rappel : nom d'un navire de la flotte de guerre américaine contre les britanniques, sabordé 13 oct 1776 par
l'anglo-américain ARNOLD dansla baie d'Arnold VT
Site : Cette auberge au charme NA d'antan est au bord de la Salmon River.

Salmon River - NY
· Toponymes français : Rivière au Canot
· Toponyme anglais : Mill Creek

Saranac River - NY
· Toponymes français : Rivière Salasanac - Rivière St Amant

Savage Island
· Toponymes français : Isle à la Couverte

Schenectady - NY
· Toponyme hollandais : Corlaer
Rappel : 1690 janvier le gouverneur FRONTENAC veut venger le massacre de Lachine du 1er août 1689, entreprend une expédition
en vue de détruire Fort Orange (Albany), il part avec 210 hommes (114 français, 96 Indiens) en raquettes mais en bout de
voyage se trompe de chemin, aboutit un peu à l'Ouest et finit par se " contenter " du massacre de Schenectady, tuant 60
anglais (hommes, femmes, enf) et prenant 80 prisonniers le 9 fév 1690. Au retour, le major Peter SCHUYLER les poursuit
avec 150 Agniers mais abandonne à Crown Point. Les français affamés doivent manger quelques chevaux et du cuir de bottes
bouilli, 6 meurent de faim et d'autres se perdent. Les Anglais se vengeront par une attaque sur Laprairie.
Rappel : Louis Joseph PAPINEAU réfugié aux EU durant les " troubles des patriotes en 1837 " demeura un certain temps à
Schenectady ainsi qu'à Albany

Schuyler's Island - NY
· Toponymes français : Isle au Chapon

Scotch Bonnet
· Scotchman's Bonnet - Bason Point (1815)
Site : au S de Basin Harbor

Shelburne Bay - VT
· Toponyme indien : Ouineaske Bay

Shelburne Point - VT
· Toponyme abénaki :Quineaskatook (longue jonction)

Sister Islands : Bixby Island, Young Island - VT
· Toponyme anglais : The Brothers.
Site : A l'E de Nichols Point à Grand-Isle
Rappel : le 11 oct 1759 le français Joseph Payant ST-ONGE commande in xébec de 70 tonnes La Vigilante, une goélette à
voiles latines et 10 canons, bâtie par Nicolas René LEVASSEUR à St Jean en 1757 [Bellico p129]. Poursuivi par LORING
sur le Duke of Cumberland et le Boscawen, habitué des hauts-fonds autour des 2 îles Bixby et Young (juste à l'O de Nichols
Pt au NO de South-Hero, lat 44 46'), ST-ONGE se paye la tête des Anglais en passant en frolant les iles au bon endroit puis
se défile en laissant ses poursuivants aventureux qui sans se douter de rien s'échouent pour un bon moment !
[Bellico p111-2]

Sloop Island - VT
Origine: Un pin fut pris pour le mât d'un sloop par temps de brume, au cours d'une bataille navale entre britanniqeus
et américains

Sorel - QC
Origine : Pierre de Saurel, commandant du fort Richelieu.
Rappel : Site du Fort de Richelieu construit 1642 par Montmagny, brûlé par les Iroquois en 1642, recontruit par SAUREL
en 1665 [Franquet 1752], renommé Fort de Sorel - Site du 1er sapin de Noël du Canada, décoré par un soldat mercenaire
allemand dans un moment de nostalgie

South Bay - NY
· Toponyme français : Grande Baie
Site : au NO de Whitehall, juste au N de Put's Rock (voir ce terme)

Split Rock - NY
· Toponyme abénaki : Tobapsqua (passe à travers le roc)
· Toponyme français : Rocher Fendu (carte Sauthier 1779, De Léry 1748)
· Toponymes anglais : Regiochne - Regeo Rock - Clover Rock - [Brassier 1762 - Bellico p361]

St-Albans Bay - VT
· Toponyme anglais : Ballamaqueen Bay (1815)

Ste-Anne's Shrine - VT
Site : coin NO de l'île Lamotte
Origine et toponyme français: Fort Ste Anne , (aujourd'hui lieu de paix)

St-Anne, Fort
Rappel : Établi en 1665 sous TRACY au cours de l'été par son 1er commandant Pierre Saint-Paul de LAMOTTE-Lussière, capt
qui dirigera la construction du fort par 300 hommes du rég de Carignan ; situé en face de la riv Chazy, il constitue le
1er établissement européen du Vermont, terminé 20 juil 1665, dédicacé le 26. Ainsi en témoigne la plaque du site actuel :

" SITE OF FRENCH FORT STE ANNE, Vermont's oldest settlement. On this shore was the site of Fort Ste Anne built in 1666 [sic] by Capt Pierre La Motte for defense against the Mohawks. The Jesuits celebrated the first Mass and erected the first Chapel. Though not permanent, this stockade was Vermont's first white settlement "

Rappel : En 1666 lors d'une expédition décidée par Jean TALON et dirigée par Sr Rémy de COURCELLE, nommé gouverneur en 1665,
celui-ci partit de Qc le 9 jan avec 400 hommes (dont 300 du rég Carignan en raquettes pour la 1re fois), 125 autres se
joignirent aux TR et 80 à MTL. On quitte le Fort Ste-Anne le 21 jan mais faute de guides, au lieu d'arriver en Iroquoisie
ce corps d'armée aboutit le 9 février chez les Iroquois et Hollandais de Corlaer (auj Schenectady) avec qui on était en paix.
COURCELLE revient à Qc en mars 1666 après avoir perdu dans cette malheureuse expédition manquée en début d'hiver environ
100 hommes tués, harcelés par les Iroquois, 60 morts de froid et de faim, certains sont atteints de la " cécité des neiges ".
[Hill p34 - Mémoires de Nicolas PERROT, p111-112 <970.1 P461m>]

Rappel : En 1667, François Dollier de CASSON visite le Fort Ste Anne. Il avait été capt de cavalerie pour le Maréchal
TURENNE en France avant de joindre les Sulpiciens, sa force physique était exceptionnelle. Arrivé à Qc le 7 sept 1766 il
part 1 semaine plus tard pour accompagner TRACY contre les Agniers comme aumônier militaire ; il en fut tellement affiabli
qu'il ne put porter secours à un homme qui se noyait. Non encore remis de cette 1re expédition, d'un genou enflé et d'une
mauvaise saignée pratiquée par un chirurgien de bonne foi, son supérieur François SOUART décide de l'envoyer comme aumônier
au fort Ste Anne. Quoique affaibli il part pour Chambly après 1 seule journée de repos avec 2 soldats du fort Chambly qui
venaient d'arriver à MTL, ainsi qu'avec Charles LEMOYNE, Mongeon de BRAGGAT et James LEBER qui trouvent risqué de le laisser
partir avec seulement 2 soldats.

Rendu à Chambly les soldats de la garnison refusent d'abord, par manque de courage, de le suivre au fort Ste-Anne mais au
bout de 24 heures, devant sa détermination, il réussit par persuader une dizaine à l'accompagner. A l'arrivée de CASSON
le capt LAMOTTE, M. de la DURANTAYE et d'autres officiers se précipitent pour l'embrasser. 40 des 60 soldats sont atteints
de scorbut, 2 déjà décédés, plusieurs à l'agonie, n'ayant pour nourriture que de la viande salée et de la farine détériorée
durant la traversée Atlantique. Ses soins empressés lui permirent de sauver la plupart d'entre eux. A Mtl le père SOUART,
en apprenant cet état, envoie des provisions, et plusieurs soldats furent rapatriés à l'hôp de MTL. Les locaux étaient
exigus et puants, c'est pourquoi CASSON faisait son "jogging" autour du fort Ste Anne pour se remplir les poumons d'air pur.
Au printemps, comme le scorbut avait été maîtrisé et que les Iroquois observaient temporairement la paix, CASSON rentre à
MTL. [Histoire du MTL, par Dollier de CASSON, Hurtubise-HMH 1992 - DBC p 198-200].

St-Jean - QC
· Fort St-Jean
Rappel : le Fort Ste-Thérèse (avant 1667) était situé non loin sur la rive E du Richelieu un peu au N de l'Ile aux Noix
[Franquet 1752]

St-Louis, Fort - QC
Voir Chambly, Fort

St-Ours, village - QC
Origine : Pierre de St Ours
Rappel : Cet officier français commanda le fort St Frédéric (Crown Point, NY) de 1836 à 1739 et y résida jusqu'en 1741..

Ste Thérèse, Fort - QC
Site : juste au N de l'Ile aux Noix, sur la rie E du Richelieu
Rappel : construit par SALIÈRE en 1665

Sunset & Law Islands - VT
· Toponyme anglais : The Two Sisters.
Site : juste au NE de Colchester Pt, au S de Stave Island

Thompson's Point - VT
· Toponyme français : Pointe Régiochêne

Ticonderoga, Fort - NY
· Toponyme amérindien : Cheonderoga
· Toponyme français : Fort Carillon
Rappel : Période française : 1755-1759. Sous les ordres du gouv VAUDREUIL, construction (1755-1759) du Fort Carillon
sous la direction de Michel Chartier marquis de LOTBINIERE. En juil 1757 MONTCALM y envoie 7 600 Français et 1 800 Indiens.
Le gén MONTCALM y remporte 8 juil 1758 une victoire contre les troupes anglaises pourtant 3x supérieures d'ABERCROMBIE.
Le site comprenait une colonie et une garnison françaises de 1755 à env 1759.

Période anglaise : 1759 à 1775. Le 3 juil 1759 le général britannique Jeffrey AMHERST conquit le fort Carillon et le nomme
Ticonderoga. L'armée Française sous BOURLAMAQUE eut le temps de s'enfuir à l'Ile aux Noix par voie d'eau, le 15 juillet
1759 les derniers Français établis sur les rives retournent en NF ; HÉBÉCOURT fait sauter les munitions et ramène en
bateau sa garnison pour rejoindre BOURLAMAQUE à l'île aux Noix. Cela marquait la fin du "régime français" au lac Champlain,
cette occupation avait duré 28 ans (depuis 1731).

Période américaine : 1775+
En 1775 les anglo-américains dirigés par SCHUYLER s'emparent du fort Ticonderoga au printemps. En 1777 l'anglo-canadien
BURGOYNE envahit le lac Champlain et reprend le fort temporairement mais, lent et indécis, doit capituler à Saratoga avec
4 800 hommes le 16 oct, les prisonniers sont emmenés à Boston. Ticonderoga fut constitué en village distinct de Crown
Point en 1804. Aujourd'hui site historique à ne pas manquer.

Tracy - QC
Origine : Alexandre de Prouville marquis de TRACY, lieutenant général de NF 1665-1667, n 1603 et d 1670 en France
Rappel : En 1666, lassé des vaines tractations de paix avec les Iroquois, bien qu'âgé de 62 ans, il met en marche une
expédition ; avec l'aide de COURCELLE, CHAMBLY, LEMOYNE, CHAUMOND, SALIERES et BERTHIER, on mobilise 600 soldats du
rég de Carignan, 600 colons et 100 Hurons et Algonquins. On y compte 110 hbts de MTL ainsi que Dollier de CASSON qui
vient d'arriver au pays et se joint comme aumônier avec l'aumônier DUBOIS et les jésuites ALBANEL et RAFEIX. On part
de Qc le 14 sept. Cette expédition de représailles en contrée Mohawk remonte le lac Champlain puis le lac St-Sacrement
(lac George) mais les Sauvages avaient pour la plupart fui dans les bois.

On applique la politique de la " terre brûlée " en incendiant 4 villages après avoir pris le maïs pour les troupes
affamées, on pend pour l'exemple un des prisonniers Iroquois, puis on revient triomphalement (pourtant sans combat...) à Qc
le 5 nov tandis que le capt LAMOTTE gardait le fort Ste-Anne sur l'île Lamotte. Il s'en suivra en 1667 un traité de paix
qui cette fois sera de longue durée.

Vergennes - VT
Origine : Nommée par Ethan ALLEN en l'honneur du comte de VERGENNES, homme d'état français célèbre à l'époque. Rappelons
que la France aida les anglo-américains à se révolter contre les britanniques et la colonie anglo-canadienne.
Site : sur la riv aux Loutres (Otter Creek)
Rappel : c'est la plus petite ville des ÉU en surface : 1.25 x 1.5 mille. Incorporé en 1688, une des plus anciennes villes
de NA

Westport - NY
· Toponyme anglais : Bessboro.
Origine : le nom de BESSBORO fut donné par William GILLILAND en 1765.
Rappel : Cet irlandais fonde Bessboro (Westport), Willsboro et Elisabethtown, Charlotteboro (anc Jamesboro), Milltown,
récompensé de ces grants pour avoir combattu contre Français et Indiens. Le véritable " royaume " de ce pionnier du sud
du lac fut confisqué lors de la Révolution américaine.

Whitehall - NY
· Toponyme amérindien : Kahphoquahna
· Toponyme français : Petit Sault
Rappel : les "petits rapides" sont contournés aujourd'hui par une écluse
· Toponyme anglais : Skenesborough (1761-1788).
Rappel : En 1761 le colonel / major Philip SKENE y obtient une concession directement de Londres en récompense de ses
combats contre les britanniques et les indiens, et fonde le village en 1763. Considéré l'un des pionniers du Sud du lac,
explora Port Henry et y établi les 1re mines de fer. Son " royaume personnel " fut confisqué par la Révolution américaine.
73 familles en 1773

William Henry, Fort - NY
Origine : baptisé en 1755 par le britannique Sir William JOHNSON
Site : à l'extrémité S du lac George
Rappel : expédition française partie le 22 mars 1757, en période d'occupation française de la région, aboutit au massacre
du lac George en avr 1757, MONTCALM l'emporte facilement sur le gén WEBB et repart le 16 août

Willsboro Bay - NY
· Toponyme anglais : Perue Bay
· Toponyme français : Baie Péru. - Baie de Pichon (1776 Brassier) - Baie du rocher fendu.

Willsboro Point - NY
· Toponymes français : Pointe Sabousin
Site : pte N de la péninsule de Willsboro (lat 44 27')

Windmill Point - VT
· Toponymes français : Pointe du détour.
Site : West Alburgh
Rappel : On retrouva un moulin à vent construit en pierre par les français. Sieur François FOUCAULT, membre du Conseil
souverain de Québec, y obtint une concession en 1740. Les quelques habitations françaises y furent plus d'une fois brûlées
par les Anglais.

Winooski River - VT
· Toponyme abénaki : Ouinooskitook (rivière du pays de l'ognion) - Ouinouschick - Ouinosque

Wood Creek
· Toponyme français : Rivière du Chicot

Références

BEACH AP 1959
Lake Champlain as Centuries Pass. Lane Press, Burlington VT, 1959, 82 pages. La famille Beach, propriétaire du Basin Harbor
Club, fut héritière d'une seigneurie (grant) accordée par l'Angleterre.

BEAUREGARD
La population des forts français…

BELLICO, Russell P. Chronicles of Lake Champlain, Journeys in War and Peace. Purple Mountain Press : Flischmanns NY, 1999
(444p)

Carte BRASSIER 1776
Cette carte est reproduite dans certains des ouvrages cités

Carte FRANQUET 1752
Carte du lac Champlain et la riv des Iroquois et de l'Isle de Montréal

Carte SAUTHIER 1779
Cette carte est reproduite dans certains des ouvrages cités

Carte Joseph BOUCHETTE 1815
Produite pour le gouvernement anglais du QC, elle inclut la vallée du lac Champlain. Disponible à la SGCF

COOLIDGE, GO The French occupation of the Champlain Valley from 1609 to 1759. Harbor Hill Books, Mamaroneck NY, 1989.
Original en 1938. 218 pages. La source la plus complète que j'ai pu trouver.

HILL, Ralph Nader Lake Champlain, Key to Liberty. 2nd ed, Burlington Free Press & Vermont Life Magazine, Montpelier
VT, 1981, 295 pages.

Robert LARIN Mémoires de la Société Généalogique Canadienne-Française [MSGCF], été 1999, p 105 sur les expatriés
républicains dans le New York

Edmond MALLET Le commandant Gosslin. Bulletin de Recherches Historiques 1898 v4 p6. [Attention aux nombreuses erreurs
factuelles.]

Ernest L MONTY Major Clément Gosselin. French Canadian and Acadian Genealogical Review 1968 v1 n1 [Article très bien
documenté]

Bernard OUIMET MSGCF 1986, v37 p24, sur les canadiens français de l'état de New York

PALMER Peter S History of Lake Champlain 1609-1814. 4th ed, Harbor Hill Books, Harrison NY, 1983, 250 pages. Original en 1886.

Nicolas PERROT Mémoire sur les moeurs, coustumes et religion des sauvages de l'Amérique septentrionale

Pierre Biron …


Ce travail a été fait par Pierre Biron, plaisancier et amoureux du lac Champlain. C'est lui qui a conçu le guide de
navigation du lac Champlain, bien utile aux plaisanciers du Lac. Je suis très heureux qu'il m'ait autorisé à mettre
cette fabuleuse recherche sur mon site, elle profitera ainsi aux intéressés. Merci Pierre ...

Détails additionnels ( sur plus développés l'historique )Travail http://www.voileevasion.qc.ca/lac_champlain_toponymie_suite.htm

 

Voir lien : http://www.genealogie.org/famille/gosselin/doc_F/henri.htm Henri Gosselin a publié récemment la version anglaise de son récit historique sur les aventures de Eustache Lambert donné extraordinaire. La version française est en préparation... parution sous peu!

Pour communiquer avec l'auteur de cette étude

Pierre Biron travaille sur un dictionnaire marin français/anglais

Sur les traces de grands explorateurs lien sur les traces des grands explorateurs des débuts de l'Amérique du Nord. Voile évasion aimerait remercier le Réseau du patrimoine franco-ontarien pour l’accès à leur page Web « Voyages, Sur les traces de Champlain. »

Autres liens

On the Martyrs' Trail

VTGENLIB

http://www.historiclakes.org/Valcour/valcour_island.htm

 

Musée virtuel de la Nouvelle France http://www.civilization.ca/vmnf/explor/cham2_fm.html

pour une carte carte intéressante et l'histoire du lac Camplain

Cliquez ! http://www.historiclakes.org/Valcour/valcour_island.htm

Pour compléter cette page passez à notre autre page

Lisez ... La Voile, la revue électronique de l'apprentissage de la voile,

 © École de voile Louis Charbonneau | -- |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |