Extrait des : Carnets de bord du ROI-SOLEIL
voilier/école

Le Roi-Soleil

 

Tu te places ou ...

Les gens qui viennent à bord apprendre à manoeuvrer un voilier sont, pour la plupart du temps, bien à leur affaire, Mais ... Il y a ...

Il y a très peu de différences  dans le comportement et les manières d'apprendre des stagiaires en apprentissage de la voile à bord du voilier/école «le Roi-Soleil» et des élèves des écoles où j'ai enseigné. C'est vrai ... L'environnement n'est pas le même, la motivation non plus.
Alors que j'étais enseignant, il fallait porter  attention  de ne pas tomber  dans certains pièges : un comportement gentil, précautionneux, prêt à rendre service au début, quelquefois  se changeait en une attitude opposée aussitôt que j'avais baissé ma garde. Ils avaient tout fait pour se valoriser.  S'en suivait un changement de comportement : emmerdeur, pointilleux, incapable d'absorber  et autres attitudes imprévisibles...

Cours de voile


Embarquez avec moi sur «Le Roi-Soleil» et voyez comment le même phénomène peut se produire même à bord d'un bateau. Ce stagiaire n'avait que compliments sur le matériel pédagogique : le manuel lui avait plu, le DVD technique  était ...
«Oui ! J'ai compris ! Que puis-je faire ? ...».
Il manifestait un intérêt soutenu ... Les conditions étaient belles, sa compagne, plus discrète, l'autre dame à son affaire. Ça s'annonçait pour être une belle semaine, d'autant plus qu'Arnold, l'homme météo du lac, nous avait annoncé du beau temps.
 Le moteur en marche, nez au vent, on venait de baisser les voiles, direction une petite baie, question d'aller s'y baigner, de prendre une bouchée et de reprendre le large : l'équipage avait bien travaillé.
Merde ! Une panne de moteur... je me précipite pour chercher à identifier le trouble. Soulignons ici, tout de suite, que pour moi, c'est une occasion de stress, car la mécanique n'est pas mon fort. Je me contiens du mieux que je peux, mais ... Certaines personnes peuvent percevoir le malaise de l'un et inconsciemment se l'approprier, ce qui fait un doux mélange difficile à gérer; ce fut le cas de mon homme si prévenant : du fond de la calle, je cherchais le trouble, telle pièce du moteur; le fuel ne se rend pas  ... 

Espace quelque peu confiné

Je l'entendais jaspiner. Le ton m'apparaissait comme désagréable; son comportement avait changé  du tout au tout. C'était probablement la pompe à fuel. En plus du trouble de moteur, je n'avais pas vraiment besoin d'un emmerdeur. Mon stagiaire était quasi intenable.
Bon tant pis, c'est un voilier ... Décision, je les mis tous aux manoeuvres :
« Allez mon homme, va hisser  la GV ! N'oublie pas de lover la drisse et de frapper la glène au taquet. »
Les deux autres à l'oeuvre : une à la roue, l'autre s'occuperait de sortir le génois. On s'est éloigné de la côte ... Le vent était en notre faveur. Je venais de rejoindre la marina de Willsboro via VHF, c'était avant les téléphones cellulaires ; ils m'assuraient  qu'ils auraient la pièce dans 48 heures. Cap, sur Port Kent, on annonçait un vent de sud, nous serions à l'abri. Le vent était bon, mes clients sont à bord pour apprendre à manoeuvrer.
«Allez, au travail !»

Nous avions rejoint notre objectif, l'ancre mouillé, un fonds de sable, suffisamment de chaîne ; je leur expliquai qu`ils ne courraient aucun risque. Déjà une heure que nous étions au calme, rien à faire, mon homme était de plus en plus agité : paroles désobligeantes, difficile à contenir. J'étais mal à l'aise pour au moins une des stagiaires, l'autre étant, à ma connaissance  la conjointe de mon homme; elle devait être habituée à son comportement.

Port Kent
Le chemin de fer longe le lac


Tout à coup, mon attention fût attirée par  le TGV Montréal-NY (Sic : il ne va guère plus vite qu'un cheval au galop) : il venait de donner ses trois coups  de sifflet annonçant son arrivée à la gare. Voilà ...
« Tu te places mon homme et tout de suite! Tu vois le train ? Il va en passer un autre dans 1 heure. Tu vois la petite gare ? Si tu ne te calmes pas, tu seras sur son quai avec ton sac pis ta blonde ...»
Après une nuit passé dans le calme, je décidai de profiter du vent du sud et mis le cap sur Burlington, question de pratiquer quelques manoeuvres : louvoyage, virement de bord, empannage et ... Notre homme s'était placé. Il n'avait comme pas le choix, je multipliais les situations d'apprentissage. (lien: manoeuvres à maîtriser/5 à 7jours)  L'équipage faisait des progrès. Je misai que, le lendemain, j'aurais le vent souhaité.

 

L'entrée du port de Burlington VT


Mouillage à la plage de Burlington ... Pas question d'entrer au port sans moteur. On nous annonçait peu de vent pour la nuit, guère plus pour le lendemain. Un baromètre stable ... Aurais-je du vent pour retourner dans l'état de NY, à la marina pour cette pièce.

Plage de Burlington : cet endroit est un bon mouillage selon les conditions de vent

Je décidai de me coucher tôt, question de baisser mon stress.

Le fait que ma cabine soit à l'arrière du cockpit est avantageux: il y a tout ce qu'il me faut.
Je peux m'isoler et  je leur laisse tout l'avant ...


Minuit ! J'entends le "cling clang" des drisses sur le mât. Je saute dans mes pantalons, monte sur le pont : une belle petite brise; voilà une belle occasion de faire une virée de voile de nuit et de m'assurer d'arriver à temps pour  récupérer ma pièce. Pas question de réveiller personne; j'aurais la paix !
Mais ... Mon hyper «je ne savais trop quoi» se pointa.
«Oui, je traverse le lac cette nuit; c'est une belle occasion pour toi d'apprendre autre chose. Si tu veux en profiter, ce sera dans le silence complet. Pas un mot ! Compris ? Sinon, retourne te coucher !»
Il m'aida à hisser les voiles, à relever l'ancre. Vers 4 heures l'ancre était déposée au fonds de  la petite baie à l'entrée de Willsboro Bay. La traversée avait été impeccable ...
La pièce était arrivée telle que promise, le mécano l'avait remplacée, tout allait pour le mieux. Je suis resté à quai pour charger  mon 12 volts, question de maintenir le frigo à la bonne température: il ne faut pas perdre la bouffe.

Panneaux solaires

Les panneaux solaires génèrent de l'électicité, mais, habituellement, un petit coup de moteur vient aider ...


Le lendemain matin, je me lève, passe dans le carré : surprise ! La prise de courant avait été débranchée.
«Grr ! Grr !»
- «Le bruit du chargeur me dérangeait» m'avoua-t-il ... Un petit sifflement à peine perceptible.
Le reste de cette semaine n'est plus en mémoire : je devais sûrement être content de le voir partir.
Depuis, cette expérience, j'ai rajouté la clause suivante à mes contrats : «Le capitaine se réserve le droit d'interrompre le séjour d'un invité, si sa conduite lui paraît inacceptable (sans aucun remboursement)» S'il ne signe pas, il n'embarque pas.  
Mon expérience avec ces apprentis voileux avec déficiences d'attention  et les élèves du même genre que j'avais durant  ma période d'enseignement «les deux pieds dans une classe», m'a permis de constater des similitudes  de difficultés d'apprentissage dont il faut tenir compte : les uns et les autres sont distraits par des stimuli extérieurs : un bruit dans le corridor adjacent au local, l'embrun d'une vague ...  Ils génèrent un manque d'attention, envers la tâche ou l'activité en cours. En classe, celui qui s'évade dans ses pensées, est difficile à récupérer étant donné le nombre d'élèves. À bord, c'est différent, le nombre d'apprentis est moindre et en plus le voilier devient complice du maître. Une distraction, peut provoquer un virement de bord ou encore pire un empannage instantané, alors que  la GV traverse sur l'autre amure d'un coup sec sur une ouverture 95 à 120 degrés.  Le bateau donne des avertissements très clairs, quelque soit l'imprévu.  Ça replace un distrait ! Ce n'est pas toujours le maître qui reprend le récalcitrant, mais bien le bateau qui souvent va le faire de façon brutale. En plus, les autres équipiers vont parfois grogner car ils n'ont pas entendu les directives habituelles du barreur, ce qui vient mettre les barres sur les T.
Il peut y avoir aussi d'autres problèmes de comportement pour lesquels il faut quelquefois prendre des manières plus convaincantes: ceux qui prennent des responsabilités qu'ils ne tiennent pas; ceux qui débutent un projet ou une tâche sans écouter les instructions correctement; ceux qui ont des difficultés à organiser et planifier leurs tâches et leurs activités, à faire les choses dans le bon ordre, la bonne séquence ...

Cancre
Apprendre à manoeuvrer  un voilier exige des apprentis un effort d'attention  et de la patience à ceux qui ont le bon vouloir de leur enseigner. Ça ressemble au vécu de nos enseignants.

Morale : le voilier/école a beau être en bon état, il peut y avoir des imprévus   ...      

Le lac Champlain est à moins de cent kms de la région la plus peuplée du Québec
Un superbe plan d'eau pour la navigation à voile

- En dedans de 45 º du vent, l' ...
- Les spinnakers et les DRS se portent ...
- Si le vent atteint le bateau à partir de tribord, le voilier est sur ...
-Une auloffée subite peut se retrouver avec un voilier au vent ...

Louis Charbonneau,
Le Roi-Soleil
La voile, les deux pieds sur le pont

- Le voilier qui navigue au portant, se rend rapidement compte que ...
- Un empannage accidentel, par gros temps ...
- Avant d'entreprendre une virée ...    
- Si le vent forcit ...

 

Nouvelle histoire du capitaine

Tu te places ou ...

Mes premières navigations en solitaire
Que diable allait-il faireDans cette Galère

Ma première arrivée au lac Champlain
Soirée bien arrosée
La_semaine_débute_bien
Coup de chie
n
La baie Madonaugh, le train
La flotille
Le décès de ma mère
L'eau est trop basse pour naviguer
:
Le dernier voyage du Capitaine Nemo
Le décès de mon père. Endimanchés, l'air triste, nous marchons sur le quai du Royal St-Lawrence Y.C. vers les 3 bateaux: le Capitaine Némo, La Déferlante et le Beaver; ils sont prêts pour un petit voyage bien spécial...
Enfin à bord de mon voilier

La mort rôde autour
Joée et le poêle à l’alcool
Joée est quand même revenue… pour une mise à cape
Parmi les premières armes du Roi-Soleil: le Saint-Laurent, le lac Ontario
Virée en Atlantique, les ouragans
Pignoches à la rescousse d’une épavea
Une virée des Baléares aux Canaries.
Les rêves de départ pour le sud sont quelques fois reportés
WE très spécial : concert à Bluff Point

Cette histoire n'est pas la mienne Histoire de femmes pirates

Bientôt : Les aventures du «Capitaine Nemo». Jadis, naguère, il y a très longtemps ; la voile d'une autre époque ...

Lisez les conseils du capitaine

 

 

décès de mon père. Endimanchés, l'air triste, nous marchons sur le quai du Royal St-Lawrence Y.C. vers les 3 bateaux: le Capitaine Némo, La Déferlante et le Beaver; ils sont prêts pour un petit voyage bien spécial...La saison est terminée,
mais... Des histoires de capitaine
pour agrémenter les soirées d'hive
r

La saison est terminée

LES CARNETS DE BORD DU ROI-SOLEIL voir lien

 © École de voile Louis Charbonneau |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |