Extrait des : Carnets de bord du ROI-SOLEIL

Le Roi-Soleil

Ma première arrivée au lac Champlain : la Pointe au Fer, le Capitaine Nemo et le Thione  

Le capitaine  du Nautilus devait bien suivre les indications des bouées

Goélette voile aurique
Le Capitaine Nemo, goélette, à voiles auriques de 40 pieds (photo années 40)

Le voilier familial portait le nom de Capitaine Nemo. Tous les étés, nous quittions le lac Saint-Louis, destination le lac Champlain pour aller y passer un mois : le canal Lachine, le Saint-Laurent jusqu’à Sorel, l’écluse de Saint-Ours, le bassin de Chambly, le canal du même nom et… À cette époque, nous passions sous les ponts, 45 pieds de tirant d’air. Le 6 août 1954, à trois heures (nous y étions), était posée la dernière travée du fameux pont de Saint-Jean qui obligeait tout voilier avec une hauteur de mât de plus de 29 pieds de démâter. Allez y comprendre quelque chose : 50 pieds au dessus de la rivière qui n’est pas navigable et 29 au canal ?
À l’époque, c’était toute une aventure : les gens des villages venaient nous saluer aux quais fédéraux des différents villages le long du Richelieu. Un voilier (bateau à guenilles avons-nous déjà entendu)… Il réussissait à remonter le courant sans moteur, il naviguait pour le plaisir, ne transportait aucune marchandise… À l’époque, plusieurs petits pétroliers faisaient la navette entre Montréal et New York.
Là n’est pas le but de cet entrefilet. Je veux vous parler de notre première venue au lac. Elle restera toujours imprimée dans ma mémoire. Nous étions accompagnés du voilier de l’oncle Jean-Pierre, le Thione. Nous naviguions allègrement, vent arrière, pleines voiles, nous venions de passer les douanes.  Quatre bouées vertes, deux bouées rouges, il ne fallait pas se tromper. Mon père les avait bien comptées.
Un regard vers l’arrière, les lunettes d’approche, l’oncle JP est en train de grimper au mât de ce Yole de 43 pieds, toutes voiles déployées.  Virement de bord pour aller voir ce qui se passait. L’oncle était connu pour dépasser la consommation d’alcool permise, ce qui le plaçait quelques fois dans des situations occasionnellement délicates. « Non, merci Henri, mon drapeau était pris dans la drisse et j’ai dû…» Le reste de la communication se perdit. Ni de une, ni de deux, le Capitaine Nemo reprit son allure portante et les devant, voiles en ciseaux.
Quatre bouées vertes deux rouges. Oups, une méprise, la quatrième n’était ni rouge, ni verte, mais d’un rouge tirant sur le vert, du moins ce fut l’excuse… Boum ! J’étais assis à l’arrière, je fus projeté sur le front arrière de la cabine : à six nœuds sur le banc de roches de la Pointe au Fer.

Jeune capitaine de voilier
Un petit «pit» de cinq ans devenait un drôle de projectile. (Photo de l’époque)

Quille longue
Les bateaux étaient faits solides, le profil de la quille était tel que les bateaux montaient sur la batture
se déséchouer
Manière de faire gîter le voilier

C’est l’oncle Jean-Pierre qui est venu nous sortir de cette batture. Une drisse amenée au Thione pour faire gîter le Capitaine Nemo, une barque, un coup de moteur et ça y était.
J’imagine que mon père n’a jamais révélé à son frère la raison pour laquelle nous étions allés à sa rencontre.

  1. Cap Nemo. Le capitaine Nemo (du latin nemo qui peut se traduire par « personne ») est un personnage de fiction créé par Jules Verne dans le roman Vingt mille lieues sous les mers. Il en est le personnage principal en tant que commandant du sous-marin Nautilus. Il est aussi l'un des personnages secondaires de L'Île mystérieuse et réapparait sous les traits de Maître Volsius dans la pièce Voyage à travers l'Impossibl
  2. Thione  Dictionnaire universel de mythologie: ancienne et moderne - Page 1406 - Résultats Google Recherche de Livres

Le thione

Le Thione
Ce mot, qui signifie reine céleste, est le nom d'une déesse de la ... THIODAMANTE, père d'Hylas. THIONE. C'est le nom qu'eut Sémélé, quand elle fut mise au rang des immortelles ; d'où vient que Bachus est aussi appelé Thioneus ... Thyone est aussi le nom d'une des nymphes des pluies de printemps, probablement la raison du nom de son magnifique yole. L'oncle Jean-Pierre espérait-il le printemps uniquement pour la mise à l'eau ? ... les nymphes des pluies de printemps.

Louis Charbonneau
Le Roi-Soleil
La voile, les deux pieds sur le pont

 

Nouveau
Que diable allait-il faire
Dans cette Galère

Ma première arrivée au lac Champlain
Soirée bien arrosée
La_semaine_débute_bien
Coup de chie
n
La baie Madonaugh, le train
La flotille
Le décès de ma mère
L'eau est trop basse pour naviguer
:
Le dernier voyage du Capitaine Némo
Le décès de mon père. Endimanchés, l'air triste, nous marchons sur le quai du Royal St-Lawrence Y.C. vers les 3 bateaux: le Capitaine Némo, La Déferlante et le Beaver; ils sont prêts pour un petit voyage bien spécial...
Enfin à bord de mon voilier

La mort rôde autour
Joée et le poêle à l’alcool
Joée est quand même revenue… pour une mise à cape
Parmi les premières armes du Roi-Soleil: le Saint-Laurent, le lac Ontario
Virée en Atlantique, les ouragans
Pignoches à la rescousse d’une épavea
Une virée des Baléares aux Canaries.
Les rêves de départ pour le sud sont quelques fois reportés
WE très spécial : concert à Bluff Point

Bientôt : Les aventures du «Capitaine Nemo». Jadis, naguère, il y a très longtemps ; la voile d'une autre époque ...

Lisez les conseils du capitaine

Hors saison,
Des histoires de capitaine
pour agrémenter les soirées d'hiver
...

La saison est terminée

 

LES CARNETS DE BORD DU ROI-SOLEIL lien

 © École de voile Louis Charbonneau |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |