École de voile Louis Charbonneau

Notre terminologie pour les différentes allures le plaisir d'apprendre

Procurez-vous notre nouveau film : «La voile, les deux pieds sur le pont». Un DVD oui, mais les utilisateurs peuvent étudier chaque apprentissage à partir d'un Menu/Manoeuvres. Nos figurants illustrent entre autres, les différentes allures sous la direction du maître/capitaine : film instructif et sympathique

Cette terminologie empruntée à Jean Merrien est plus simple, plus visuelle plus pédagogique. Voir au bas de cette page

L'allure est l'angle que le voilier garde par rapport au vent en navigation voir complément en bas de la page suite à un courriel reçu en rapport avec ce graphique.

Maintenir le cap,
veut dire garder une direction en fonction d'un alignement, à vue, compas ou GPS

Ajuster les voiles
Les border ou les choquer pour qu'elles soient au point de fasseyement, ( le verbe peut s’écrire : faseyer,  faséier,  fasier, faséer, fasayer, fassier, fasayer, fassayer, donc …)

juste avant qu'elle batte légèrement
( voir pennons, très utiles ... )

Au près

Allure qui consiste à régler les voiles de manière à serrer le vent le plus possible et à gagner sur lui

La Marotte, jadis voilier école

La Marotte est au près, bâbord amure ... et au vent du Roi-Soleil, il s'approche le plus près possible du lit du vent

vent arrière, la voile avant est cachée  par la GV

Photo Louis C.

Ce voilier est vent arrière, il peut porter un spinnaker, il suit le lit du vent ... on dit qu'il est tribord amure car le point d'amure de la grand-voile est à tribord par rapport au reste de la voile

Vent de travers. Les voiles du Roi-Soleil sont choquées ou bordées au point de fasseyement, le vent frappe à ± 90 degrés (travers) côté bâbord, une très belle allure, le voilier gîte moins et il est très rapide, bâbord amure ou bordée de bâbord ( le vent frappant la bordée du bateau côté bâbord)

 

voilier de mon enfance

Le voilier, le Capitaine Nemo est au grand large, le vent vient du 3/4 arrière (grand largue), les voiles sont éloignées, mais les voiles avant ne sont pas cachées par les voiles arrières comme s'il était vent arrière (voilier familial)

Lien intéressant vers un autre site qui décrit les différentes allures

Courriel reçu en rapport avec le graphique "Différentes allures"
Merci beaucoup pour votre site, très intéressant.
Je me permets juste une petite remarque concernant votre illustration des différentes
allures : Selon mes sources le petit largue se situe au vent du travers (première allure de près) et non au portant.
Cordialement

Bonjour,
Très heureux que vous appréciez notre site. Effectivement certains auteurs, tels les Glénans, placent le largue plus rapidement sur l'axe de la position du bateau par rapport au vent, par contre d'autres, Jean Merrien, sommité dans le domaine du vocabulaire marin, placent le largue plus loin sur l'axe.
Il fallait donc  choisir. Mon choix a été  celui de Merrien pour des raisons pédagogiques, me rendant compte, à partir de nombreuses années, que mes stagiaires pouvaient beaucoup plus facilement négocier la position de leur bateau avec cette approche : l’appellation choisie « que le largue suive le travers » est plus explicite, car c’est à partir de cette position que le bateau cesse de s’approcher de la source du vent.  Cette approche est plus simple et plus visuelle et, en plus, acceptée par certains auteurs.  L’approche des autres auteurs est explicable, car ne pourrait-on pas dire que toute position, à part le près, est au largue d’une autre  … En plus, nous estimons qu’il est plus visuel, et plus logique, selon nous, d’avoir choisi cette terminologie qui montre que le largue débute à partir de la position où le voilier commence à être porté par le vent et que la tire provoquée par le vent de déplacement perd de plus en d’importance. Alors on "largue" choque un peu plus jusqu’ au largue ultime, vent arrière. Nous avons donc choisi la terminologie de Merrien.
Ceux qui utilisent le largue pour un vent  venant de 90*, se privent d’un élément facile d’identification précise évident en n’utilisant pas " vent de travers ".

Par ailleurs, quand vous avez parcouru notre site, vous vous êtes  surement aperçu qu’il y a quelques autres termes qui ne correspondent pas à ceux trouvés dans certaines régions de France ou d’ailleurs dans d’autres pays francophones.
Le vocabulaire marin français et sûrement dans d’autres langues aussi, est influencé par les autres langues : les navigateurs naviguaient de par le monde et adoptaient toutes sortes de mots venant des différents pays. Jean Merrien a produit un ouvrage, le dictionnaire de la mer, un travail de moine« Robert Laffont, édition 1958, celui en main », surement pas réédité. Ce document a inventorié l’origine de tous les mots, un travail de moine : les influences viennent des basques, des vikings, de hollandais, espagnols, des italiens, … Et de toutes les régions où ils naviguaient. Ils se côtoyaient, empruntaient, adoptaient. Les marins écrivaient même certains mots utilisés par les gens de terre, différemment : loffer ou lofer de lof, loft, lôf, mot du scandinave, …
Le principe de base des marins, dans les écritures, étudié par Merrien, était d’aller au plus simple, au plus facile, … Vrai pour le vocabulaire et aussi pour les manœuvres. L’important, c’est que le vocabulaire utilisé entre barreur et équipiers, soit le même …

Enfin, ne soyez pas trop surpris de trouver des approches ou des termes différents selon les régions du monde.
Merci d’être renté en communication,
Louis

 

Courriel reçu en rapport avec le graphique "Différentes allures"
Merci beaucoup pour votre site, très intéressant.
Je me permets juste une petite remarque concernant votre illustration des différentes
allures : Selon mes sources le petit largue se situe au vent du travers (première allure de près) et non au portant.
Cordialement

Bonjour,
Très heureux que vous appréciez notre site. Effectivement certains auteurs, tels les Glénans, placent le largue plus rapidement sur l'axe de la position du bateau par rapport au vent, par contre d'autres, Jean Merrien, sommité dans le domaine du vocabulaire marin, placent le largue plus loin sur l'axe.
Il fallait donc  choisir. Mon choix a été  celui de Merrien pour des raisons pédagogiques, me rendant compte, à partir de nombreuses années, que mes stagiaires pouvaient beaucoup plus facilement négocier la position de leur bateau avec cette approche : l’appellation choisie « que le largue suive le travers » est plus explicite, car c’est à partir de cette position que le bateau cesse de s’approcher de la source du vent.  Cette approche est plus simple et plus visuelle et, en plus, acceptée par certains auteurs.  L’approche des autres auteurs est explicable, car ne pourrait-on pas dire que toute position, à part le près, est au largue d’une autre  … En plus, nous estimons qu’il est plus visuel, et plus logique, selon nous, d’avoir choisi cette terminologie qui montre que le largue débute à partir de la position où le voilier commence à être porté par le vent et que la tire provoquée par le vent de déplacement perd de plus en d’importance. Alors on "largue" choque un peu plus jusqu’ au largue ultime, vent arrière. Nous avons donc choisi la terminologie de Merrien.
Ceux qui utilisent le largue pour un vent  venant de 90*, se privent d’un élément facile d’identification précise évident en n’utilisant pas " vent de travers ".

Par ailleurs, quand vous avez parcouru notre site, vous vous êtes  surement aperçu qu’il y a quelques autres termes qui ne correspondent pas à ceux trouvés dans certaines régions de France ou d’ailleurs dans d’autres pays francophones.
Le vocabulaire marin français et sûrement dans d’autres langues aussi, est influencé par les autres langues : les navigateurs naviguaient de par le monde et adoptaient toutes sortes de mots venant des différents pays. Jean Merrien a produit un ouvrage, le dictionnaire de la mer, un travail de moine« Robert Laffont, édition 1958, celui en main », surement pas réédité. Ce document a inventorié l’origine de tous les mots, un travail de moine : les influences viennent des basques, des vikings, de hollandais, espagnols, des italiens, … Et de toutes les régions où ils naviguaient. Ils se côtoyaient, empruntaient, adoptaient. Les marins écrivaient même certains mots utilisés par les gens de terre, différemment : loffer ou lofer de lof, loft, lôf, mot du scandinave, …
Le principe de base des marins, dans les écritures, étudié par Merrien, était d’aller au plus simple, au plus facile, … Vrai pour le vocabulaire et aussi pour les manœuvres. L’important, c’est que le vocabulaire utilisé entre barreur et équipiers, soit le même …

Enfin, ne soyez pas trop surpris de trouver des approches ou des termes différents selon les régions du monde.
Merci d’être renté en communication,
Louis

Nouveaux conseils du capitaine ± tous les mois ©
La liste s'allonge !

Nouveaux articles 2017 :
Articles ajoutés

- Méthodologie de l’enseignement de la voile  et évaluation.
Comment la faire, que faut-il évaluer ?

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux (voir sous la liste des articles)

Mouillage, pour tout savoir sur le Choix du lieu, tour de chat... Mouiller et ... (version améliorée)

- Quitter un mouillage à la voile
- Règles de priorité entre voiliers
- Check-List du Marin, un outil devenu indispensable pour les plaisanciers de voile.
- Le rêve de l'achat d'un voilier  (Nouveau)
-
Empannage par gros temps A été refait (nouvelles photos) Photos montage pour illustrer
- Gros temps, pour en connaître plus sur la voile par «a été modifié» Photos montage pour affaler la GV par ...
-Appareiller. Quitter le port
Évaluer les forces du vent
-Les penons, instruments de performance
-Gréement le voilier et son ...
-L’échouement, comment s’en sortir ? 
 
- Évaluer les forces du vent (nouvelles photos)

Liste des articles (Ordre alphabétique)

Achat d'un voilier
Affaler ou amener une voile
Allures, notre terminologie pour
les différentes
Angle de collision
Angle mort
Approche d’un grain
Arriver à quai (à moteur)
Aulofée, Attention
à l'Aulofée, abattée, embardée
Bateau en détresse

Changements d’amures, au près, au portant *
Départ du quai Départ du quai
Dynamique et forces du vent
Dynamique et forces du vent Autre article (prise 2)
Échouement (conditions simples)
Empannage contrôlé
Empannage par gros temps.
A été refait (nouvelles photos)
Enfin à bord de mon voilier
Étai largable
Évaluer les forces du vent (Photos rajoutées )
Éviter que le génois parte en lambeau
Fuite gros temps
Génois, protégez votre
Gros temps, pour en connaître plus sur la voile par
a été modifié
Homme à la mer
Location de voilier, rapport de confiance
Louvoyer.htm
Manoeuvres à connaître Liste des...
Manœuvres, liste des… sur Menu/Manœuvres de notre nouveau DVD technique
Météo marine, instruments...
Mise à la cape, homme à la mer et ariser
M
ouillage, pour tout savoir sur le Choix du lieu, tour de chat... Mouiller et ... (version améliorée)
Mouiller à la voile voir fin de l'article (lien réparé !)
Noeuds les plus importants
Partir pour le sud ou la haute mer
Petit trucs : les pennons de haubans et de génois Petit trucs : les pennons de haubans et de génois Hi! Hi ! Vous dépasserez tout le monde
Plaisancier autonome
Poêle à l’alcool, attention
Préparation du_voilier au_printemps

Préparer (se) à la viree.
Près (Le), le portant, allures pour changer d'amure *
Priorités à voile, pour en finir avec les règles de route
Protégez votre investissement

Quilles, les types de
Quitter le mouillage à voile : à la fin de l’article
Réduire la voilure avant, l'étai largable
Règles de l'art, agir selon les ...
Règles de priorités à voile ...
Ris (ariser) quand on est déjà à la voile

Touer son bateau avec l’annexe
Trousse de réparation de voile,
Vent, évaluer les forces du
VHF, son utilisation
Virement de bord bout au vent
Virer au 90 degrés rentabiliser le louvoyage(article revisé)
Virement de bord nez au vent et vent arrière

Voilier (le) et_son_greement
Voiliers, les types de gréements
Voiliers, types de
Vocabulaire de voile
Vocabulaire de voile (autre)

* Aboutissent à la même page

Lisez les carnets de bord du Roi-Soleil
(petites anecdotes de voile)
Protected by Copyscape DMCA Takedown Notice Checker

© École de voile du Québec ® 1968


conseil du capitaine

 

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux

Améliorez votre vocabulaire de voile par des jeux

- Vocabulaire associé au départ du port d'attache, un jeu pour enrichir vos connaissances et votre vocabulaire de voile : associez texte/photos
- Un autre jeu pour enrichir votre vocabulaire Hisser les voiles jeu Textes photos
- Quitter le mouillage à la voile. Jeu pour enrichir votre vocabulaire.
- Le près, allure pour changer d'amure jeu «Le près». ©jeu  -Un autre jeu L'empannage manoeuvre pour changer d'amure jeu
Agencements de textes et de photos
- Autre jeu : la prise de ris en naviguant Autre jeu
- Dictionnaire des termes marins
Français/Anglais
- Encore un jeu Le maniement du voilier

Autre jeu bientôt !

Voir la petite histoire de l'école de voile Louis Charbonneau

L'expérience au service de nos stagiaires ... Nous évaluons vos capacités de naviguer un quillard : la cote s'établit au fur et à mesure de la formation.
Le maître/capitaine n'est pas à bord pour prouver ses connaissances, mais bien pour faire cheminer ceux qui veulent apprendre la voile selon les règles de l'art. (Pour en savoir plus sur le principe de base de l’évaluation à l'école de voile Louis Charbonneau, ÉVQ ®,cliquez)

Profitez de l'hiver pour préparer votre carrière de navigateur aguerri
            - D'abord, un cours théorique : Cours de voile_modulaire_sur ordinateur pour vous familiariser
Vous pourrez ensuite suivre un cours pratique à bord du voilier/école Le Roi-Soleil ...           

Pour les amis qui naviguent chez les américains et dans le West Island de Montréal Dictionnaire voile français/anglais

Les débuts de Louis Charbonneau Cliquez

Copiez l'adresse ci-dessous et collez-la sur
http://www.voileevasion.qc.ca/achat_de_voilier.htm


Facebook

cliquez

Vous voulez échanger avec moi ou avec d'autres marins : forum Passion Voile

 

Protected by Copyscape DMCA Takedown Notice Checker

© École de voile du Québec ® 1968

 

 

 © École de voile Louis Charbonneau | -- |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |